Fêtes populaires - Page 3

  • Le premier « Village Rhum’Main » cet été au Country Hall

    Village Rhum'Main (Country hall).JPGL’été frappera bientôt à nos portes et avec lui arrive déjà son lot d’événements festifs. Cette année se tiendra pour la première fois le « Village Rhum’Main ». Un village festif composé de 24 chalets qui s’installera sur le site du Country Hall du 1er au 9 juillet prochains.

    Le Country Hall fait décidément parler de lui ces derniers temps. Après le succès du concert de Maître Gims le week-end dernier, Jean Mathy et son équipe nous ont annoncé hier l’arrivée d’un nouvel événement cet été. C’est au duo composé de Christophe Festers, le patron de la brasserie Le Campus à Angleur, et d’Arthur Simonon (qui propose le Marché d’été chaque année du côté d’Embourg) que l’on doit ce nouveau « Village Rhum’Main ». « Nous travaillerons en étroite collaboration avec le Country Hall », interviennent de concert les deux organisateurs. « Notre but est de proposer durant ces neuf jours un village festif et familiale accessible gratuitement à tous. Nous estimons qu’il manquait un événement de ce genre sur les hauteurs de Liège. Au Country Hall, nous pourrons bénéficier d’un lieu facile d’accès avec toutes les commodités, un grand parking gratuit sur  un site entièrement privatisé et sécurisé. »

    Concrètement, les 24 chalets qui vous distilleront leurs produits de bouche s’installeront sur le parking principal en face de la cafétéria. Six terrains de pétanques éclairés seront installés sous le patio. Enfin, la cafétéria sera accessible avec un espace dédié aux enfants en journée comme en soirée. « Le rhum sera mis à l’honneur sur les différents chalets avec plusieurs cocktails estivaux. En soirée les jeudis, vendredis et samedis, nous proposerons également quelques animations musicales avec DJ Goret. »

    Plus d’infos (chalets et pétanque) au 0484/92.11.85.

  • Gigi D’Alessio : « Les Belges sont un peu comme des cousins »

    Gigi 1.jpgLe chanteur italien viendra présenter en première mondiale son nouvel album à Liège le samedi 25 mars au Country Hall.

    Après sa récente participation au festival de San Remo, Gigi D’Alessio sera de retour en Belgique pour un concert exceptionnelle au Country Hall de Liège le samedi 25 mars. Une date unique qui s’inscrit dans le cadre de la sortie de son nouvel album à l’occasion de ses 50 ans. Le chanteur italien viendra présenter en première mondiale ses nouvelles chansons lors d’une grande fête de la communauté italienne de Belgique organisée au profit d’une bonne cause. En effet, une partie des bénéfices sera reversée aux associations venant en aide aux victimes des tremblements de terre survenus ces deux dernières années dans les Abruzzes.

    Ciao Gigi, pourquoi avoir accepté cette date ?

    J’ai été très touché par la démarche et la cause humanitaire que défend cet événement. Je n’ai pas hésité une seule seconde quand j’ai reçu cette invitation. Je suis d’ailleurs très honoré qu’on ait pensé à moi. C’est la raison principale qui a dicté mon choix. Mais pas seulement. Car un concert en Belgique a toujours une saveur particulière pour moi.

    Que représente pour vous la Belgique ?

    La Belgique est un peu comme une seconde patrie. Je considère d’ailleurs les Belges comme des cousins éloignés qui font partie de la famille. Quand j’arrive en Belgique, j’ai vraiment cette sensation de faire partie intégrante de quelque chose de fort. Et puis, l’accueil est toujours merveilleux. Vous avez un vrai esprit festif qui est communicatif.

    Comment qualifierez-vous le public belge ?

    Je connais très bien votre pays. Vous êtes situés en plein cœur de l’Europe. De ce fait, les Belges sont des gens très ouverts sur les autres et leurs cultures. Mais c’est d’abord un public raffiné et accueillant.

    Que gardez-vous comme souvenirs de vos concerts en Belgique ?

    J’ai la chance de chanter un peu partout dans le monde. En Italie bien entendu, mais aussi aux Etats-Unis, en France ou en Allemagne. Je chante même en Espagnol ! Mais en Belgique, je garde ce souvenir de concerts en famille, avec des proches qui ne me veulent que du bien. C’est une émotion très agréable.

    La communauté italienne y est bien représentée.

    En effet, elle répond fidèlement à chacun de mes concerts. La présence d’Italiens dans la salle me procure toujours une petite émotion particulière. Je me réjouis vraiment de les retrouver. Quand j’arrive en Belgique, que ce soit à Liège, à Charleroi ou bien à Bruxelles, les gens m’appellent souvent par mon prénom. C’est une petite attention qui me touche beaucoup. Au fil du temps, je parle même un peu le Français.

    A quoi peut-on s’attendre le 25 mars ?

    Nous sommes en plein préparation de ce concert exceptionnel. Je ne peux pas vous en dire plus pour le moment. Surprise. Cependant, il arrive dans la lignée de la fin de ma tournée intitulée « Malaterra Tour ». Il y aura bien entendu toutes les chansons que le grand public connait, les classiques et les incontournables. Mais je chanterai également pour la première fois les nouvelles chansons qui composent mon prochain album intitulé « Gigi D’Alessio : 24.02.1967 ». Un album qui sortira le 24 février prochain à l’occasion de mon anniversaire et de mes 50 ans. Ce sera pour moi la première fois que je les interpréterai sur scène devant un public.

    Votre épouse, la chanteuse Anna Tatangelo sera-t-elle de la partie ?

    Non, je viendrai seul. Nous parlons souvent de nos projets artistiques Mais nous n’avons pas actuellement en commun. Pour cet album anniversaire, je n’ai pas voulu de duos. Il est composé de onze chansons inédites, mais toutes en solo.

    Sanremo

    "C'est l'avis du public qui compte à mes yeux"

    Gigi 2.jpgFort de ses 20 ans de carrière et avec plus de 20 millions de disques vendus à travers le monde, Gigi D’Alessio est une véritable star et une icône reconnue en Italie. Mais Gigi D’Alessio, c’est aussi et surtout un auteur, compositeur et interprète napolitain désormais mondialement connu. Il représente à lui seul 18 albums pour 20 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde, un disque de diamant, 100 disques de platine, plus d’un an dans le top 10 des meilleures ventes, 7 tournées internationales en Europe, aux États-Unis, au Canada ou en Australie et des concerts à l’Olympia de Paris et au Radio City Music-Hall de New York.

    Dans la cadre de ses 50 ans et de la sortie prochaine de son nouvel album, Gigi D’Alessio s’est présenté la semaine dernière comme candidat au célèbre festival de Sanremo. Un festival où il a présenté le premier titre « La Prima Stella » issu de son nouvel album. Véritable institution en Italie, ce festival de la chanson italienne a été suivi par plus de 11 millions de téléspectateurs sur la Rai. Mais malgré son talent et sa renommée qui ne sont plus à démontrer, Gigi D’Alessio a été éliminé au premier tour de ce festival par les membres d’un jury contesté par le chanteur. Une élimination qui a suscité de nombreuses réactions en Italie et qui n’a pas réjoui le principal intéressé. Ce dernier a réagi sur les réseaux sociaux avec une vidéo teintée d’humour en compagnie de son équipe. « Sanremo reste Sanremo », nous a confié brièvement Gigi lors de notre interview. « Pour moi, le plus important demeure l’avis du public qui me suit et apprécie ma musique. » Voilà qui est dit.

    Une grande fête de la communauté italienne en trois parties

    1272300325.jpg« L’Italie chante avec Voo » est un événement proposé dans le cadre des 70 ans de l’immigration italienne de Belgique. Une grande fête organisée conjointement par le groupe Sudpresse et la société Voo avec une finalité humanitaire. « Notre volonté commune est de proposer une journée entière dédiée à la communauté italienne de Belgique », explique Katia Fazio, la chargée des événements pour Sudpresse. « Il était déjà prévu à la base de ce grand projet de reverser une partie des bénéfices au profits d’une cause humanitaire. Mais vu l’actualité de ces derniers mois, notre choix s’est naturellement porté sur les associations qui viennent en aide aux victimes des tremblements de terre survenus ces deux dernières années dans les Abruzzes. » Une grande tombola sera d’ailleurs organisée lors de cette journée afin de récolter des fonds. Des fonds qui seront ensuite gérer par la fondation Euritalia qui sera chargée de redistribuer ces aides.

    Tous les ingrédients qui font le charme et la force de l’Italie seront bien présents à Liège le samedi 25 mars prochain au Country Hall. Tout d’abord avec un espace dédié à la gastronomie qui ouvrira ses portes à partir de 17 heures dans la grande cafétéria du Country Hall où différents Food Trucks seront présents afin de vous faire découvrir la gastronomie italienne. Le concert débutera à 19h30 dans la grande salle qui accueille habituellement les rencontres de basket. La chanteuse italo-belge Cristina assurera la première partie. Gigi D’Alessio, la tête d’affiche de cette grande soirée se produira ensuite durant plus d’une heure trente de concert aux alentours de 20 heures. Enfin, la soirée se prolongera dans la salle VIP à partir de 22 heures avec une grande soirée dansante dédiée à l’Italie. Une soirée ouverte à tous et emmenée par un DJ.

    A NOTER Les places sont en vente à partir de 35 euros sur le site www.ticketmaster.be, à la Fnac, dans les Night and Day, à Belle-Île et dans les Mediamarkt de la Médiacité et de la Galerie Saint-Lambert. Infos sur le site www.sudinfo.be/italia.

  • TempoColor : trois jours de fête et de réflexion dans le centre de Liège

    TempoColor spectacle de rue.jpg

    A Liège, les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas. Une semaine après les fêtes de Wallonie, ce sera au tour du TempoColor de venir égayer le centre de la cité ardente. Tout aussi gratuit, mais nettement plus engagé, l’évènement se focalise cette année sur la protection sociale universelle et la garantie des droits humains fondamentaux.

    Organisé tous les quatrièmes week-ends de septembre, le TempoColor est un festival urbain rassemblant plusieurs formes d’expression contemporaines. Musique, théâtre de rue et arts plastiques y font ainsi bon ménage, pour le plus grand bonheur des jeunes et des moins jeunes. Non content de s’inviter au cœur de Liège, l’évènement s’approprie littéralement le centre-ville. Il y offre en effet généreusement une série de concerts, d’animations et de spectacles qui interpellent et fait réagir les badauds venus faire leur shopping. Outre sa propension à transformer la cité ardente en joyeux bordel à ciel ouvert, le festival permet aussi d’éveiller les consciences. En marge des festivités, des expositions et un marché  court-circuit permettront aux visiteurs de réfléchir à différents thèmes comme l’accès à l’alimentation, aux soins de santé, au travail et à un logement décent.

    Filastine&Nova1 (c) libre de droits.jpg

    Demandez l’programme !

    Vendredi, les réjouissances démarreront sur les chapeaux de roue avec une série de concerts sur la place des Carmes. Parmi eux, on soulignera notamment la présence du duo Filastine & Nova (photo), de la Fanfare du Kikiristan ou encore Mangrove, un super-groupe réunissant notamment Michov Gillet de Superlux, Antoine Michel de Ghinzu et le chanteur Gaëtan Streel.

    Le lendemain, c’est tout le centre-ville qui sera pris d’un vent de folie. Les places Saint-Lambert, Opéra, Saint-Paul, Cathédrale et Vinâve serviront en effet toutes de scène à ciel ouvert pour des spectacles de rue, des ateliers, des concerts et des animations pour les petits et les grands.

    Dimanche matin, enfin, le Musée de la Vie Wallonne accueillera un petit déjeuner solidaire gratuit, un atelier cuisine et un débat consacré à l’alimentation. L’idéal pour entamer le copieux programme du dimanche où l’on retrouve notamment un spectacle de marionnettes pour les petits et les grands, le show pétaradant de la Compagnie Dynamogène et un Repair Café qui vous permettra de faire réparer gratuitement tous ces petits objets du quotidien que vous pensiez bons pour la poubelle. C'est ce qu'on appelle joindre l'utile à l'agréable.

     > TempoColor, du 23 au 25/09 dans le centre-ville et sur la place des Carmes de Liège.
     > Toutes les animations sont gratuites. Programme et horaires complets sur www.tempocolor.be