Folklore - Page 2

  • Mondial Café : deux écrans géants au Country Hall et au Standard

    13580435_524910287704464_9050396769634507110_o.jpgComme en 2016 lors de l’Euro en France, la société liégeoise d’événements Dynamic Events vous propose de vivre les matchs de la Belgique sur deux écrans géants en collaboration étroite avec La Meuse Liège et le groupe Sudpresse. Les sites du Country Hall et du Standard de Liège à Sclessin accueilleront le Mondial Café et diffuseront toutes les rencontres des Diables Rouges en Russie.

    Toutes les rencontres de la Belgique à la Coupe du Monde, et uniquement celles des Diables Rouges, seront diffusées sur écrans géants sur deux sites qui ont l’habitude de drainer la grande foule lors d’événements sportifs à Liège. « Ces deux lieux seront totalement dévoués à la cause des Diables », intervient Pierre Fontaine de Dynamic Events. « En espérant qu’ils atteignent la finale, nous avons misé nos diffusions sur les Belges avec un événement 100% noir, jaune, rouge. » Comme en 2016, les deux sites s’adresseront principalement à deux publics différents. « Le site du Standard de Liège sera ouvert gratuitement en plein air aux supporters des Diables avec un écran géant et un podium sur le grand parking. Le Country Hall proposera la même formule mais en format indoor couvert avec des places assises pour toute la famille. » Des deux côtés, les sites ouvriront leurs portes deux heures avant le début de la rencontre et les fermera deux heures après le match. « Sur place des deux côtés, nous proposerons de nombreuses animations emmenées par nos partenaires avec la présence d’un DJ. Il y aura également de quoi se restaurer avec des Foodtrucks. »

    32086015_832407563621400_8709311043328802816_o.jpgFruit d’une collaboration étroite avec le groupe Sudpresse comme en 2016, ces deux villages dédiés aux Diables Rouges seront au centre de toutes les attentions. « En tant que partenaire officiel des Diables Rouges, il était primordial pour notre groupe d’être impliqué dans ce projet », enchaîne Vincent Brossel, le directeur commercial et marketing de Sudpresse. « Nous sommes le seul groupe de presse francophone à avoir été choisi comme partenaire des Diables. Qui plus est, Sudpresse et La Meuse sont impliqués quotidiennement dans la région liégeoise. Nos journaux axent énormément de contenu sur les sports, les Diables Rouges et la Coupe du Monde. Notre volonté était de faire vivre de façon interactive cette formidable expérience festive aux Liégeois, sur deux lieux emblématiques. » Rendez-vous le lundi 18 juin au Country Hall et au Standard à partir de 15 heures pour la première rencontre de la Belgique face au Panama.

    Les deux plus grands écrans de la province

    13517667_523541154508044_3073494758887692969_o.jpgAvec un écran géant de 84 m² au Country Hall et un autre de 40 m² sur le site du Standard de Liège à Sclessin, le Mondial Café disposera des deux plus grands écrans géants de la province de Liège. L’entrée sur le site du Standard sera gratuite pour tous. Au Country Hall, où les places seront assises et couvertes en gradins ainsi qu’en parterre dans la grande salle, l’entrée sera de 5 euros, avec une boisson offerte. Il reste actuellement des possibilités de réserver des places VIP uniquement au Country Hall avec différentes formules, avec ou sans repas suivant l’horaire des rencontres. Dynamic Events est encore à la recherche de quelques Foodtrucks sur les deux sites. Infos VIP : pierre.fontaine@dynamic-events.be. Infos Foodtrucks : 0494/14.32.40.

    Plus d’infos sur la page Facebook « Mondial café 2018 »: https://www.facebook.com/mondialcafe2018/

  • « La Giornata Italiana » rendra hommage à Mario de Machiavel

    MARIO BLEGNY.jpgCréée à l’initiative du consulat d’Italie de Liège, sous l’égide du consulat général et de l’ambassade d’Italie, « La Giornata Italiana » a lieu depuis 14 ans sur le site symbolique de Blegny-Mine à l’occasion de la fête nationale italienne. Samedi et dimanche, cette 14e édition mettra la Sicile à l’honneur avec un hommage à Mario de Machiavel le samedi soir.

    C’est le rendez-vous par excellence de la communauté italienne de Liège chaque année. Sur le site de l’ancien charbonnage de Blegny-Mine, c’est tout un symbole et une tradition que Dominique Petta, l’actuel consule honoraire d’Italie à Liège, veut perpétuer. « C’est la cinquième édition à laquelle je participe en tant que consule honoraire. Ma volonté est d’essayer d’innover chaque année. Après la région du Frioul l’année dernière, c’est la Sicile qui sera à l’honneur tout ce week-end. Le but étant de mettre en avant cette région, non seulement socialement, mais également culturellement et économiquement avec la présence de nombreux produits durant les deux jours. » En tout, c’est 40 personnes de Sicile qui ont été invitées à Liège pour cette double journée. « Vendredi, ils rencontreront plusieurs entreprises locales afin d’apporter une plus-value à leur voyage. Nous aurons également la présence de l’ambassadeur d’Italie et du centre culturel italien de Bruxelles. » Mais ce sera également la fête durant ces deux jours. Samedi aura lieu un hommage à Mario, le chanteur de Machiavel, avec un grand concert du groupe dès 20 heures. Dimanche, de nombreux artistes locaux se succéderont sur scène avant le concert du chanteur italien Eduardo Benatto. Le tout accompagné d’une multitude d’activités sur le site avec la présence de nombreux exposants, dont dix siciliens, dans le grand village. Notons encore que les glaciers de la province de Liège seront également à l’honneur durant tout le week-end. Le prix d’entrée est de 5 euros pour les deux jours. A voir samedi de 15 heures à minuit et dimanche à partir de midi.

    Liège : « LiegItalia » sur la place Saint-Lambert

    Au même moment auront lieu de nombreuses activités au centre-ville de Liège, sur la place Saint-Lambert, avec une nouvelle édition de « LiegItalia ». Une grande fête italienne également proposée dans le cadre de la fête nationale du 2 juin par la radio Hitalia. Des activités, des concerts, un village des saveurs, une concentration de Vespa et d’Abarth et plusieurs animations gratuites à voir dès aujourd’hui et durant tout ce week-end encore. VINCENT ARENA

  • Jupiler/Belgium: les avis partagés de Renaud Rutten et d'Alain Soreil

    Sans titre.pngNos people liégeois, grands amateurs de bières, ne sont pas restés insensibles à l’annonce de la firme jupilloise de changer provisoirement de nom. Voici les réactions de Renaud Rutten et d'Alain Soreil.

    « C’est une très bonne chose », commence Renaud Rutten. « Nous devrions toutes et tous soutenir nos Diables. Ce nom Belgium est pour moi une bonne idée. Quoique, moi je l’aurais appelée la DJAP’ ! Et j’insiste sur l’orthographe. J’adore boire une bonne Jupiler. Surtout en regardant un match de football à la télévision et en supportant notre équipe nationale. J’aime la Jupiler, et peu importe le nom qu’on lui donne. Le plus important, ce n’est pas son nom, mais la façon de la servir. J’aime boire ma Jupiler dans un des derniers cafés du centre-ville où on la sert encore correctement. Au Gambrinus à Jupille, ou au Cercle Le Perron, sur le Boulevard Frère Orban à Liège. J’aime aller y boire une bière bien servie autour d’une table de Bridge. Par contre, si c’est pour me servir une canette chaude dans un gobelet en plastique, tu peux te la garder ! »

    "Une perte d'identité pour un effet de mode"

    Alain Soreil, alias Albert Cougnet, se montrait lui moins enthousiaste que son comparse Renaud Rutten. « Jupiler, c’est une entité. La marque et le nom sont ancrés par tradition à Liège. Personnellement, j’aime conserver les notions du passé. Ici, j’ai un peu l’impression qu’on mélange tout pour un effet de mode. Pourquoi perdre son identité, qui plus est reconnue, pour surfer sur un phénomène de mode ? Car ici, c’est une action purement commerciale qui a pour but de suivre la tendance actuelle. Nos Diables Rouges sont dans une période propice. Nous sommes tous très fiers de notre équipe nationale. Et moi le premier. Je suis un très grand fan de football. Je ne manque pas un match à la télévision. Et puis, cette génération possède un petit plus. Je connais bien Axel Witsel et je suis un grand supporter de nos Diables. Mais changer le nom de la Jupiler n’est, à mon sens, pas une bonne idée. Je pense que les décideurs ont agi par facilité. Les Diables, ce sont les Diables, la Jupiler, c’est la Jupiler ! » VINCENT ARENA