hip hop - Page 2

  • Musique à Liège : l’agenda 2017 est déjà bien rempli !

    Ardentes 4 (c) libre de droits.jpg

    2017 sera musicale ou ne sera pas. Cette année encore, les différents acteurs de la scène liégeoise vont se démener pour nous offrir 365 jours de découvertes et d’émotions. Vous le verrez ci-dessous, l’agenda des premiers mois de l’année est déjà bien rempli.

    On commencera en force avec la soirée Mix Toi Même organisée le vendredi 13 janvier au Reflektor. Comme son nom l’indique, l’évènement invite tous les DJ’s qui le souhaitent à apporter leurs clés USB, leurs disques durs ou leur vinyles et à proposer leur propre DJ-set d’une vingtaine de minutes. Éclectisme assuré ! Deux jours plus tard, place au rock pur et dur avec les anglais de Broken Teeth, Toujours dans la jolie salle de la place Xavier Neujean, on soulignera les concerts de Gérard Baste, et de Piano Club, tous deux programmés au mois de janvier. Jacques Stotzem, André Brasseur, Blonde Redhead, Saule, Birdpen, Kid Noize, Georgio, Puppetmastaz et Soldout sont quant à eux attendus de pied ferme au cours des prochains mois.

    Jenifer1 (c) libre de droits.jpg

    Les Transardentes figurent elles aussi parmi les évènements les plus attendus de 2017. Pour l’instant, la date à laquelle la grand-messe électro se tiendra n’a pas encore été dévoilée. En prémisse aux Ardentes, qui s’étaleront du 6 au 9 juillet, les organisateurs du festival ont également programmé un concert d’Agnès Obel au Forum le 20 mai. La salle la plus prestigieuse de la cité ardente a quant à elle annoncé la venue de Gérard Lenorman (le 8 janvier), de Patricia Kaas (le 28 mars), d’Angelo Branduardi (le 8 avril), de Tal (le 22 avril), et de Dee Dee Bridgewater (le 12 mai). L’année à venir sera bien évidemment aussi rythmée par de nombreux festivals, parmi lesquels le Bel’Zik qui se tiendra les 23, 24 et 25 mars prochains. On y retrouvera notamment Jenifer (photo), Dan San, Piano Club et Puggy. Du côté des Francofolies, qui s’étendront du 20 au 23 juillet, seul le beau gosse français Navii figure à l’heure actuelle parmi les confirmations.

    Live Club2 (c) libre de droits.jpg

    Un nouvel espace dédié à la culture en Roture

    A peine sortis de leur studio d’enregistrement, les liégeois de The Experimental Tropic Blues Band ont annoncé la sortie du film « Spit’n’Split », dont ils ont composé la Bande Originale. Le film et le disque seront dévoilés dans le courant de l’année et promettent d’être rock’n roll à souhait.

    On tiendra aussi à l’œil les premiers concerts qui seront annoncés au 13 rue Roture. L’ancien Live Club (photo) fera en effet bientôt place à deux salles de spectacle, une salle de création, un snack et une salle d’exposition. Des festivités d’ouverture s’y tiendront du 20 janvier au 20 mars, nous y reviendrons prochainement. Du côté du Cadran, l’année commencera avec la venue des barjots parisiens de Salut C’est Cool le samedi 28 janvier, puis celle du rappeur ivoirien Kaaris le 4 février. 2017 vient à peine de débuter, mais on aimerait déjà y mordre à pleines dents.

  • Maître Gims et Florent Pagny en 2017 au Country Hall

    Maître Gims (photo 1).jpgUn voile a été levé aujourd’hui sur la programmation du Country Hall pour 2017. Si Florent Pagny y sera de retour le 2 décembre de l’année prochaine, c’est surtout la venue de Maître Gims le 8 avril prochain qui est l’info principale de la journée.

    Après deux concerts « sold out » à Namur en mai dernier et à Forest National le 10 décembre prochain, Maître Gims viendra se produire pour la première fois en concert à Liège le samedi 8 avril 2017. « C’est une demande spéciale qui émane de l’artiste lui-même », nous confient les organisateurs. « Au lieu d’ajouter une date au concert de Bruxelles qui affiche déjà complet, il préférait venir se produire à Liège. Il est d’ailleurs déjà venu deux fois à Liège. D’abord en showcase privé aux Coulisses, puis à l’émission The Voice pour la RTBF. A chaque fois, il a été séduit et conquis par l’accueil du public liégeois. Après Namur et Bruxelles, il souhaitait enfin venir se produire pour un vrai concert en Cité ardente. »

    Et que ses fans se rassurent, ses producteurs nous ont assuré qu’il n’allait pas arrêter la musique. Malgré son tweet hier en réaction à l’élection de Donald Trump. « C’était clairement une boutade. Il sortira d'ailleurs un coffret avec cinq titres inédits en décembre prochain. Son 3e et nouvel album est prévu pour la fin de l'année 2017. Et un retour avec la Sexion d'Assaut est même au programme de 2018. » Un concert exclusif pour Maître Gims au Country Hall de Liège qui sera sa seule date belge pour l’année 2017.

    Les tickets sont disponibles dès à présent à la FNAC, dans les Night and Day ainsi que sur le site www.ticketmaster.be. Les prix varient de 45 (debout) à 70 (Carré d’Or) et 95 euros (VIP).

  • Des concerts en pagaille au Reflektor

    Reflektor1 (c) libre de droits.jpg

    Au Reflektor, les semaines complètement dingues se succèdent à un rythme effréné. Ce sera encore le cas à partir de dimanche, avec as moins de six événements programmés en huit jours. Rock, électro, chanson française, rap et même punk hardcore, il y en aura pour tous les goûts, pour le plus grand bonheur des amateurs de découvertes musicales.

    Le premier concert prévu ce dimanche ravira à coup sûr les nostalgiques des années ’90. Les américains de Nada Surf se produiront en effet en cité ardente, histoire de présenter leur septième album baptisé « You Know Who You Are ». Révélés par l’immense tube rock « Popular » en 1996, les new-yorkais ont ensuite su créer une œuvre à la fois riche et cohérente, signant au passage quelques grands hymnes rock comme « Inside of Love » et « Always Love ». Preuve de l’intérêt toujours bien concret du public liégeois à leur égard, l’étape liégeoise de leur tournée affiche déjà complet depuis de longues semaines.

    Sharko1 (c) libre de droits.jpg

    Sharko, faiseur de tubes et bête de scène

    Le mercredi 16, le marathon musical pourra réellement débuter avec la venue du producteur louvaniste FRIS et des DJ’s Cabasa et Tirambik. Leurs styles variés et aventureux devraient ravir les mordus du genre, d’autant que l’entrée de la soirée sera gratuite. Le lendemain, place à l’increvable Sharko, qui se produira à Liège pour présenter « You don’t Have To Worry », son premier album en 7 ans. Squattant inlassablement les ondes radios et les salles de concert depuis plus de quinze ans, le chanteur luxembourgeois est à la fois un faiseur de tubes hors pair et un incroyable showman. A voir.

    Woodie Smalls1 (c) libre de droits.jpg

    La sensation Odezenne, le phénomène Woodie Smalls

    Vendredi, on se réjouira de la venue en cité ardente des excellents Odezenne. Naviguant entre chanson française, rap et sonorités électroniques, ces bordelais possèdent un univers bien à eux, à la fois rêveur et loufoque. Le lendemain, on changera encore une fois de style avec Woodie Smalls, l’incontestable révélation du rap belge en 2016. Auteur d’un excellent concert aux Ardentes cet été, cet anversois aux faux airs de Will Smith nous y avait bluffé par son aisance au micro et son charisme à toute épreuve.

    Une semaine aussi chargée ne pouvait évidemment s’achever que par un feu d’artifice. Il sera proposé par le groupe américain Ignite, une véritable légende du mouvement punk hardcore. Après leur passage tout en bruit et en fureur, les amateurs de musique live auront bien besoin de quelques jours de repos pour se remettre d’aplomb.

     > Nada Surf + Yokko, le 13/11 à 19h30 (complet).
     > Fris Live, Cabasa et Tirambik, le 16/11 à 21h (entrée gratuite).
     > Sharko + Italian Boyfriend, le 17/11 à 19h30 (15 euros).
     > Odezenne + Equipe de Foot, le 18/11 à 19h30 (20 euros)
     > Woodie Smalls + Le De + K1D, le 19/11 à 20h (12 euros)
     > Ignite + Paddy & The Rats, le 20/11 à 19h (18 euros)
     > Préventes disponibles au Reflektor, au MediaMarkt, à la Fnac, au stand infos de Belle-Ile et sur www.reflektor.be