Jazz - Page 2

  • Musique à Liège : l’agenda 2017 est déjà bien rempli !

    Ardentes 4 (c) libre de droits.jpg

    2017 sera musicale ou ne sera pas. Cette année encore, les différents acteurs de la scène liégeoise vont se démener pour nous offrir 365 jours de découvertes et d’émotions. Vous le verrez ci-dessous, l’agenda des premiers mois de l’année est déjà bien rempli.

    On commencera en force avec la soirée Mix Toi Même organisée le vendredi 13 janvier au Reflektor. Comme son nom l’indique, l’évènement invite tous les DJ’s qui le souhaitent à apporter leurs clés USB, leurs disques durs ou leur vinyles et à proposer leur propre DJ-set d’une vingtaine de minutes. Éclectisme assuré ! Deux jours plus tard, place au rock pur et dur avec les anglais de Broken Teeth, Toujours dans la jolie salle de la place Xavier Neujean, on soulignera les concerts de Gérard Baste, et de Piano Club, tous deux programmés au mois de janvier. Jacques Stotzem, André Brasseur, Blonde Redhead, Saule, Birdpen, Kid Noize, Georgio, Puppetmastaz et Soldout sont quant à eux attendus de pied ferme au cours des prochains mois.

    Jenifer1 (c) libre de droits.jpg

    Les Transardentes figurent elles aussi parmi les évènements les plus attendus de 2017. Pour l’instant, la date à laquelle la grand-messe électro se tiendra n’a pas encore été dévoilée. En prémisse aux Ardentes, qui s’étaleront du 6 au 9 juillet, les organisateurs du festival ont également programmé un concert d’Agnès Obel au Forum le 20 mai. La salle la plus prestigieuse de la cité ardente a quant à elle annoncé la venue de Gérard Lenorman (le 8 janvier), de Patricia Kaas (le 28 mars), d’Angelo Branduardi (le 8 avril), de Tal (le 22 avril), et de Dee Dee Bridgewater (le 12 mai). L’année à venir sera bien évidemment aussi rythmée par de nombreux festivals, parmi lesquels le Bel’Zik qui se tiendra les 23, 24 et 25 mars prochains. On y retrouvera notamment Jenifer (photo), Dan San, Piano Club et Puggy. Du côté des Francofolies, qui s’étendront du 20 au 23 juillet, seul le beau gosse français Navii figure à l’heure actuelle parmi les confirmations.

    Live Club2 (c) libre de droits.jpg

    Un nouvel espace dédié à la culture en Roture

    A peine sortis de leur studio d’enregistrement, les liégeois de The Experimental Tropic Blues Band ont annoncé la sortie du film « Spit’n’Split », dont ils ont composé la Bande Originale. Le film et le disque seront dévoilés dans le courant de l’année et promettent d’être rock’n roll à souhait.

    On tiendra aussi à l’œil les premiers concerts qui seront annoncés au 13 rue Roture. L’ancien Live Club (photo) fera en effet bientôt place à deux salles de spectacle, une salle de création, un snack et une salle d’exposition. Des festivités d’ouverture s’y tiendront du 20 janvier au 20 mars, nous y reviendrons prochainement. Du côté du Cadran, l’année commencera avec la venue des barjots parisiens de Salut C’est Cool le samedi 28 janvier, puis celle du rappeur ivoirien Kaaris le 4 février. 2017 vient à peine de débuter, mais on aimerait déjà y mordre à pleines dents.

  • Concerts à Liège : demandez l’programme !

    Schntzl1 (c) libre de droits.jpg

    Le mois de décembre n’est pas le préféré des amateurs de musique Live. Entre les marchés de Noël et les fêtes de famille, il est vrai qu’ils n’ont pas souvent l’occasion de s’adonner à leur plus grand plaisir. Quelques organisateurs d’évènements se sont malgré tout décarcassés pour leur offrir leur dose hebdomadaire de bon son. Qu’ils aiment le rock, le jazz où la chanson française, les mordus de concerts auront du pain sur la planche dans les jours qui viennent.

    Notre sélection commence comme bien souvent au Reflektor, qui nous épate de plus en plus au niveau de sa programmation. Mercredi soir, la jolie salle de la place Xavier Neujean accueillera Mad Souls, un groupe de reprises qui rend hommage au rock des années ’60 à aujourd’hui. Des Beatles à Muse en passant par Jacques Dutronc et Green Day, rien ne résiste à ces cinq excellents musiciens. Cerise sur le gâteau, l’accès à leur concert sera gratuit. Que demander de plus ?

    Du jazz à l’An Vert et du rock à l’ancienne à Jupille

    Vendredi, on changera complètement de registre avec la soirée jazz programmée à l’An Vert. Elle permettra de voir à l’œuvre le trio formé par la pianiste Nathalie Loriers, la saxophoniste Tineke Postma et le bassiste Nicolas Thys, puis le groupe flamand Schntzl (photo). Formé par le pianiste Hendrik Lasure et le batteur Casper Vand de Velde, ce duo de très jeunes artistes âgés de 18 et 20 ans s’est d’ores et déjà imposé parmi les plus grandes promesses du jazz en Belgique. Dans un style plus vintage, le foyer culturel de Jupille-Wandre accueillera pour le troisième fois Chris Watson et ses fidèles souffleurs. Ancien finaliste de l’émission « Belgium’s Got Talent », le waremmien séduira avant tout tous les amateurs de rock à l’ancienne.

    Julien Gasc1 (c) libre de droits.jpg

    Cette semaine particulièrement rythmée s’achèvera le samedi 17 décembre avec les concerts de Blue Yser et Julien Gasc (photo) au Garage Creative Music. Quatre ans après un premier album baptisé « Cerf, biche et faon », ce dernier nous revient avec un nouvel opus enregistré entre Paris et Londres. Ancien membre du groupe culte Stereolab, ce dandy des temps modernes y propose une série de chansons pop en français à la fois drôles et élégantes. Sa venue à Liège, c’est Noël avant l’heure.

     > Mad Souls, le 14/12 (20h30) au Reflektor (entrée gratuite).
     > Nathalie Loriers / Tineke Postma / Nicolas Thys + Schntzl, le 16/12 (20h30) à l’An Vert (9 euros).
     > Chris Watson, le 16/12 (20h15) au Foyer culturel de Jupille-Wandre (10 euros en prévente / 15 euros sur place).
     > Blue Yser + Julien Gasc, le 17/12 (19h30) au Garage Creative Music (5 euros).

  • Septième édition pour Jazz04 Au Fil De L’eau, le festival qui fait marcher les mélomanes

    Jef Neve1 (c) libre de droits.jpg

    Ce dimanche, les promeneurs que vous croiserez à Liège risquent bien d’être aussi des mélomanes. En proposant neuf concerts répartis dans huit lieux différents, le festival Jazz04 Au Fil De L’eau permet en effet de vivre quelques très bons moments musicaux tout en visitant la cité ardente. Le tout pour un prix dérisoire qui achèvera de convaincre les derniers réticents.

    Organisé pour la septième année consécutive, Jazz04 Au Fil De L’eau est rapidement parvenu à se faire une place à part dans le petit monde des festivals liégeois. Destiné à promouvoir le jazz sous toutes ses formes ainsi que les différents lieux qui en programment tout au long de l’année, il a pour particularité d’être un évènement itinérant. Des neufs concerts programmés, seuls deux se dérouleront au même endroit, à savoir le centre culturel des Chiroux. Pour tous les autres, un itinéraire avec un parcours balisé et fléché permettra de se promener le long de la Meuse pour voyager entre les différentes salles.

    Flygmaskin1 (c) libre de droits.jpg

    Un programme alléchant et des tarifs riquiqui

    Comme l’an dernier, le festival débutera par un spectacle destiné aux enfants. Zap’Pain Perdu et Into the Wind se produiront en effet tour à tour sur la scène des Chiroux, pour le plus grand bonheur des bambins et de leurs parents. On pourra ensuite voir à l’œuvre Luigi Tessarollo & Roberto Taufic à l’Aquilone, Jef Neve (photo) au Théâtre de Liège, Raphaëlle Brochet & Philippe Aerts Duo à l’An Vert, Tikit à la Cafétaria du Trianon, Tripod aux Ecuries de la Caserne Fonck, Amis Terriens au Café Le Parc et enfin Flygmaskin (photo) au JP’s Jazz Club. Comme le veut la tradition, ce concert de clôture sera aussi l’occasion d’une grande jam session. Une partie des artistes programmés cette année monteront donc sur scène pour improviser tous ensembles, accompagnés par des musiciens de la région. Un bouquet final qui se termine généralement aux petites heures et contribue largement au succès du festival.

    Cet alléchant programme n’a pas modifié la politique de prix abordables prônée par les organisateurs, qui espèrent ainsi faire connaître le jazz au plus grand nombre, et notamment au jeune public. Les concerts prévus aux Chiroux et à l’Aquilone seront ainsi accessibles gratuitement, tandis que tous les autres lieux les leurs portes pour 4 euros à peine. Les enfants de moins de 14 ans pourront quant à eux carrément assister à tous les concerts gratuitement. Avec des tarifs pareils, le beau temps annoncé rendra la ballade encore plus belle.

     > Jazz04 au fil de l’eau, le 28/08 dès 11h aux Chiroux, à l’Aquilone, au Théâtre de Liège, à l’An Vert, à la Cafétaria du Trianon, aux Ecuries de la Caserne Fonck, au Café Le Parc et au JP’s Jazz Club.
     > Infos pratiques : www.jazz04.be