Jazz - Page 3

  • Concerts à Liège : demandez l’programme !

    Schntzl1 (c) libre de droits.jpg

    Le mois de décembre n’est pas le préféré des amateurs de musique Live. Entre les marchés de Noël et les fêtes de famille, il est vrai qu’ils n’ont pas souvent l’occasion de s’adonner à leur plus grand plaisir. Quelques organisateurs d’évènements se sont malgré tout décarcassés pour leur offrir leur dose hebdomadaire de bon son. Qu’ils aiment le rock, le jazz où la chanson française, les mordus de concerts auront du pain sur la planche dans les jours qui viennent.

    Notre sélection commence comme bien souvent au Reflektor, qui nous épate de plus en plus au niveau de sa programmation. Mercredi soir, la jolie salle de la place Xavier Neujean accueillera Mad Souls, un groupe de reprises qui rend hommage au rock des années ’60 à aujourd’hui. Des Beatles à Muse en passant par Jacques Dutronc et Green Day, rien ne résiste à ces cinq excellents musiciens. Cerise sur le gâteau, l’accès à leur concert sera gratuit. Que demander de plus ?

    Du jazz à l’An Vert et du rock à l’ancienne à Jupille

    Vendredi, on changera complètement de registre avec la soirée jazz programmée à l’An Vert. Elle permettra de voir à l’œuvre le trio formé par la pianiste Nathalie Loriers, la saxophoniste Tineke Postma et le bassiste Nicolas Thys, puis le groupe flamand Schntzl (photo). Formé par le pianiste Hendrik Lasure et le batteur Casper Vand de Velde, ce duo de très jeunes artistes âgés de 18 et 20 ans s’est d’ores et déjà imposé parmi les plus grandes promesses du jazz en Belgique. Dans un style plus vintage, le foyer culturel de Jupille-Wandre accueillera pour le troisième fois Chris Watson et ses fidèles souffleurs. Ancien finaliste de l’émission « Belgium’s Got Talent », le waremmien séduira avant tout tous les amateurs de rock à l’ancienne.

    Julien Gasc1 (c) libre de droits.jpg

    Cette semaine particulièrement rythmée s’achèvera le samedi 17 décembre avec les concerts de Blue Yser et Julien Gasc (photo) au Garage Creative Music. Quatre ans après un premier album baptisé « Cerf, biche et faon », ce dernier nous revient avec un nouvel opus enregistré entre Paris et Londres. Ancien membre du groupe culte Stereolab, ce dandy des temps modernes y propose une série de chansons pop en français à la fois drôles et élégantes. Sa venue à Liège, c’est Noël avant l’heure.

     > Mad Souls, le 14/12 (20h30) au Reflektor (entrée gratuite).
     > Nathalie Loriers / Tineke Postma / Nicolas Thys + Schntzl, le 16/12 (20h30) à l’An Vert (9 euros).
     > Chris Watson, le 16/12 (20h15) au Foyer culturel de Jupille-Wandre (10 euros en prévente / 15 euros sur place).
     > Blue Yser + Julien Gasc, le 17/12 (19h30) au Garage Creative Music (5 euros).

  • Le festival Jazz à Liège fait peau neuve

    Brad Mehldau2 (c) libre de droits.jpg

    Il n’y a pas que le rock et l’électro dans la vie. Régnant en maître sur la programmation des festivals musicaux, ces deux genres ultra-populaires laissent heureusement de temps en temps la place à d’autres styles que l’on a moins souvent l’occasion d’entendre. Ce sera notamment le cas du 10 au 14 mai avec le festival Jazz à Liège, une référence internationale dans son domaine de prédilection.

    On ne présente évidemment plus cet évènement prestigieux, qui connaîtra cette année sa 26ème édition. Véritable référence pour tous les amateurs du genre, Jazz à Liège reste pourtant tout aussi moderne et dynamique que le style musical qu’il met en valeur. Le festival a ainsi complètement délaissé sa formule traditionnelle pour faire peau neuve cette année. Il ne nous fixera dès lors plus rendez-vous au Palais des Congrès, mais dans huit salles différentes disséminées aux quatre coins de la cité ardente.

    Un village couvert sur la Place Xavier Neujean

    Le quartier général de l’évènement sera désormais fixé sur la Place Xavier Neujean, le nouveau point central de la culture à Liège depuis les ouvertures successives du cinéma Sauvenière, de la Cité Miroir et du Reflektor. Tous les jours dès 17h, un village couvert y prendra vie en permettant aux spectateurs de prendre l’apéro ou de casser la croûte en musique avant de se rendre à l’un ou l’autre concert. Parmi ceux-ci, ce sont évidemment ceux organisés au Forum qui retiendront le plus l’attention. Avec l’icône de la French Touch St-Germain le 13 mai et l’illustre pianiste Brad Mehldau (photo) le lendemain, Jazz à Liège s’est à nouveau doté de deux têtes d’affiche absolument incontournables.

    Aka Moon1 (c) libre de droits.jpg

    C’est pourtant du côté de la place Xavier Neujean que le cœur du festival battra le plus fort, avec des soirées-concerts organisées conjointement au Reflektor, à la Cité Miroir, au Théâtre de la Halte et à la Brasserie Sauvenière. Et s’il est impossible de détailler ici tout le programme, on s’en voudrait de ne pas pointer la venue du Sal La Rocca Trio le 10 mai à la Cité Miroir, d’Aka Moon (photo) le lendemain au Reflektor, du Bart Defoort Quintet le 12 au Sauvenière ou encore la soirée Ca Balance prévue le 13 au Théâtre de la Halte. Avec une affiche aussi riche et variés, les fans de jazz vont en prendre plein les oreilles.

     > Festival Jazz à Liège, du 10 au 14/05 au Forum, à la Cité Miroir, à la Brasserie Sauvenière, au Théâtre de la Halte, au Théâtre de Liège et à la Salle Académique de l’ULg. Des tickets pour un jour et un lieu sont disponibles à partir de 20 euros. Les pass 5 jours pour tous les lieux sont disponibles pour 120 euros. 75 euros pour un accès illimité au Reflektor, à la Brasserie Sauvenière, à la Cité Miroir et au Théâtre de la Halte.
     > Préventes notamment disponibles à la Maison du Jazz, au Forum et sur www.jazzaliege.be

  • Le Up! Festival vient sonner le glas de l’hiver

    The Herbaliser1 (c) libre de droits.jpg

    De tous les festivals liégeois, c’est sans doute le plus ensoleillé. Même s’il a lieu tout à la fin de l’hiver, le Up! Festival réunit chaque année des groupes tellement chaleureux qu’on a l’impression de se retrouver sur la plage de Copacabana en juillet.

    L’affiche de cette douzième édition ne manquant vraiment pas d’allure, on peut résolument miser sur un nouveau succès. Au total, on retrouvera pas moins de 10 concerts ou DJ-sets, équitablement répartis sur les deux scènes aménagées dans le manège et les écuries de la Caserne Fonck. Rock, Folk, blues, reggae, world music, hip hop… l’évènement sera plus que jamais placé sous le signe de la variété et de l’ouverture d’esprit, loin des évènements aseptisés qui ne s’adressent qu’à un public bien précis. Le tout pour un prix riquiqui, puisque les préventes sont disponibles pour 10 euros à peine.

    Les festivités débuteront sur le coup de 19h avec le DJ-set de Kid Viciouzz, un liégeois spécialisé dans le rock qui dépote. Trente minutes plus tard, ce sera au tour de Boogie Beasts de proposer le premier concert de la soirée. Composé de deux limbourgeois et autant de liégeois, ce combo noir-jaune-rouge propose un blues-rock crasseux dans la veine du Jon Spencer Blues Explosion. A voir. On poursuivra ensuite avec Atomic Spliff, un groupe ragga liégeois qui avait particulièrement séduit le public des Ardentes l’an dernier. Autres régionaux de l’étape : les excellents Dalton Télégramme, qui seront là pour défendre « Sous la Fourrure », leur très joli premier album.

    Compuphonic4 (c) libre de droits.jpg

    The Herbaliser en tête d’affiche

    La tête d’affiche du festival a cette fois été confiée au légendaire groupe anglais The Herbaliser. Auteur de 9 albums en 20 ans de carrière, ce combo s’est surtout fait remarquer par ses prestations scéniques sidérantes, à mi-chemin entre le hip hop, le jazz et le funk. Accompagnés de 5 musiciens tous plus doués les uns que les autres, les leaders Jake Wherry et Ollie Teeba devraient enflammer le public liégeois. Au rayon des curiosités, on vous conseille aussi d’aller jeter un coup d’œil à la performance de King Prawn, un groupe britannique proposant un ambitieux mélange de ska, de hip hop et de rock. La fête se prolongera jusqu’aux petites heures avec le DJ et producteur liégeois Compuphonic (photo), qui proposera pour l’occasion un set orienté funk et soul. On vous aura prévenu : ça va chauffer ! 

     > Up! Festival, le 19/03 à la Caserne Fonck (10 euros en prévente, 12 euros sur place).
     
    5 x 2 places à gagner pour le festival !
     
    Vous aimeriez participer à cet évènement ? C’est votre jour de chance, on vous y invite ! Pour participer, rien de plus simple. Il suffit d’envoyer vos coordonnées complètes à l’adresse e-mail concoursupfestival@gmail.com et de répondre à la question suivante : « Combien d’albums a publié The Herbaliser, la tête d’affiche du Up! Festival ? ». Les gagnants seront avertis par e-mail et pourront entrer gratuitement à la soirée en compagnie de la personne de leurs choix.