Jazz - Page 4

  • Jazz, rock et hip hop au menu des prochains festivals

    Kyle Eastwood1 (c) libre de droits.jpgLes liégeois raffolent des festivals. Ils peuvent donc résolument se frotter les mains, puisque les réjouissances du genre vont se succéder dans les prochaines semaines. Ce sera notamment le cas le week-end prochain avec les festivals Jazz à Liège et Les Murs ont des Oreilles, deux évènements qui réuniront une jolie affiche dans leurs styles de prédilection.

    On ne présente évidemment plus le premier, une véritable institution qui connaîtra cette année sa 25ème édition ! Organisé en collaboration avec l’équipe des Ardentes, Jazz à Liège proposera cette année une soirée d’ouverture consacrée aux voix féminines. On y retrouvera deux chanteuses belges de grand talent : l’envoûtante Mélanie de Biasio et la pétillante Dani Klein, qui proposera pour l’occasion un répertoire composé des chansons joyeuses de Billie Holliday. Alléchant. Ces deux authentiques têtes d’affiche ne doivent cependant pas éclipser le reste d’une programmation plus pointue, mais tout aussi passionnante. Parmi les artistes à ne pas manquer, on soulignera notamment le légendaire contrebassiste Ron Carter, ancien musicien de Miles Davis dans les sixties, le surdoué israélien Avishai Cohen ou encore Kyle Eastwood (photo), qui est parvenu à se faire un nom dans la musique malgré l’imposante notoriété de son paternel Clint. Autant de pointures dont la venue fait honneur à la glorieuse histoire de Jazz à Liège.

    Du beau monde pour 5 euros à peine

    Les R'Tardataires3 (c) Kmeron.jpgLe festival Les Murs ont des Oreilles connaîtra quant à lui sa toute première édition. Organisé par le personnel et les étudiants de l’Institut Notre-Dame de Jupille, il est parvenu à réunir une jolie brochette de groupes et de DJ’s pour l’occasion. Les namurois de Little X Monkeys, les énergiques Cherry & The Bombs, les rappeurs Les R’tardataires (photo) ou encore le liégeois DJ Wavens figurent ainsi au programme d’une soirée qui mettra également à l’honneur les talents musicaux des élèves de l’Institut.  Ouvert à tous et particulièrement démocratique, l’évènement est accessible pour seulement 5 euros en prévente. A ce prix-là, on aurait tort de se gêner.


    > Festival Jazz à Liège, du 07 au 09/05 au Palais des Congrès. Pass 3 jours : 70 euros plus frais. Pass 2 jours (vendredi et samedi uniquement) : 50 euros + frais. 1 jour : 30 euros + frais. Préventes notamment disponibles à la Maison du Jazz, au Forum et via www.jazzaliege.be
     > Les Murs ont des Oreilles, le 09/05 à l’Institut Notre-Dame de Jupille (rue Charlemagne 47 – 4020 Liège). Préventes (5 euros au lieu de 8 euros sur place) disponibles via le site internet lesmursontdesoreilles.indj.be

  • La relève du jazz liégeois présente son premier album

    LG Jazz Collective2 (c) Goldo-Dominique Houcmant.jpgPour de nombreux mélomanes, Liège est synonyme de Jazz. Avec des personnalités telles que Bobby Jaspar, Jacques Pelzer, René Thomas ou encore Steve Houben, la cité ardente a en effet régulièrement occupé le devant de la scène jazz en Belgique. Aujourd’hui, cette belle tradition se perpétue avec le Lg Jazz Collective, un nouveau combo qui vient de publier « New Feel », son tout premier album.

    « Notre projet est né lors du festival Jazz à Liège en 2012 »,  se souvient Guillaume Vierset, le guitariste et leader de la bande. « On m’avait demandé de réunir plusieurs musiciens liégeois pour l’occasion afin de rendre hommage aux plus illustres compositeurs de la Province. Notre répertoire reprenait alors la plupart des grands jazzmen de la région, mais aussi des auteurs classiques comme César Franck et Gretry. Au final, l’expérience nous a tellement plu que nous avons décidé de prolonger l’aventure. Ce qui ne devait être qu’un one-shot s’est alors mué en véritable groupe, avec un style et des compositions propres.  »

    « Le jazz agit comme une éponge »

    LG Jazz Collective - pochette du disque.jpgDeux ans après ce concert mémorable, le Lg Jazz Collective débarque en effet avec « New Feel », un premier album où l’on retrouve 4 réarrangements de grands standards, mais aussi une série de nouveaux morceaux. A la fois variés et cohérents, ils révèlent au grand jour le talent de Guillaume Vierset, un compositeur qui n’a pas peur de puiser dans différents registres. « L’esprit d’ensemble reste jazz, mais je m’inspire aussi d’artistes comme Neil Young, Nick Drake ou encore les Beatles. » précise-t-il. « Depuis toujours, le jazz agit comme une éponge en intégrant les genres de son époque et en les traduisant à sa manière. Cette ouverture sur les autres musiques est une force. Je salue d’ailleurs le fait que les plus grands festivals de jazz accueillent aussi des artistes rock, folk ou électro, à l’image de Jazz à Liège qui a récemment programmé Tom Barman et DJ Lefto. Je regrette simplement que la réciproque ne soit pas aussi vraie, la plupart des formations de jazz étant condamnées à se produire dans des évènements qui leurs sont réservés. Pourtant, certaines d'entre elles sont tout à fait capables de séduire un large public. De notre côté, j’espère en tout cas que nous parviendrons à atteindre des amateurs d’autres styles musicaux, comme Mélanie De Biasio l'a fait récemment. »  Chers programmateurs, l’appel est lancé. Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire.

     > Lg Jazz Collective - « New Feel », disponible chez les disquaires et sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement.
     >
    En concert le 19/12 (20h30) au centre culturel des Chiroux – Préventes (6 euros au lieu de 9 euros sur place) disponibles au centre culturel et à la Fnac.

    Crédit photo : Goldo-Dominique Houcmant

  • Wattitude invente la première compil’ 100 % wallonne

    Emmanuelle Wegria1 (c) Laetizia_Bazzoni.jpgLa Wallonie regorge de talents musicaux. C’est bien simple, il ne se passe pratiquement plus un mois sans qu’un groupe de la région ne défraye la chronique. Désireuse de mettre en valeur ce vivier qui semble inépuisable, Emmanuelle Wegria (photo : Laetizia Bazzoni) a décidé de créer une compilation regroupant une série d’artistes locaux. Une bonne idée de plus pour cette liégeoise celle qui promeut déjà les spécialités wallonnes dans sa boutique Wattitude de la rue Souverain-Pont.

    « Ce projet est né à la demande de mes clients », explique-t-elle fièrement. « Outre les produits de bouche et les éléments de mode et de design issus de la région, je vends aussi des livres et des CD’s d’artistes locaux. De nombreux visiteurs de la boutique m’ont demandé si je n’avais pas une compilation qui en regroupe les meilleurs, histoire de pouvoir se faire une idée de ce qui se fait chez nous au niveau musical. J’ai fait mes recherches et je me suis rendu compte que ce disque n’existait pas encore. J’ai donc décidé de le créer moi-même. »

    Un voyage musical entre différents styles

    Stef Wunderbar1 (c) libre de droits.jpgPour ce faire, Emmanuelle Wegria a fait appel à la DJette liégeoise Stef Wunderbar. Cette valeur montante de la scène électro a fait parler son oreille pour sélectionner une série de morceaux qui pourraient figurer sur la compilation. Les deux amies ont ensuite pris contact avec les artistes concernés pour leur demander leur accord. « L’accueil était généralement très enthousiaste », sourit Emmanuelle Wegria. « Nous n’avons en tout cas essuyé aucun refus. L’idée était de mettre en valeur différents styles, en proposant une lente évolution entre le jazz, la chanson française, le pop-rock et une pointe d’électro. Nous ne voulions pas nous cantonner à un genre en particulier, mais au contraire proposer un large aperçu de ce qui se fait en Wallonie en matière de musique, tout en proposant une sélection cohérente et homogène. C’est pour cette raison que nous avons posé nos choix en nous basant sur les morceaux, sans chercher à promouvoir l’un ou l’autre artiste à tout prix. »

    Du Greg Houben Trio à Piano Club en passant par Wrap, Benjamin Schoos, Dalton Telegramme, Moladji ou encore MLCD, le disque réunit un panel d’artistes au talent indéniable, proposant tous ensemble un voyage à la fois sinueux et exaltant. De quoi constituer le cadeau idéal pour les fêtes, d’autant qu’un pack collector avec des bières spéciales de la région est également disponible ! Il est vrai qu’en matière de musique comme de cervoise, la Wallonie n’a pas l’habitude de faire dans la petite bière.    

    C'est la Watt - pochette de la compilation.jpg
     
    > La compilation « C’est la Watt » est disponible pour 16 euros (55 euros pour le pack collector) dans la boutique Wattitude, 7 rue Souverain-Pont 7 à 4000 Liège.
     >
    www.wattitude.be