Jazz - Page 5

  • Cinquième édition pour Jazz04 Au Fil De L’eau, le festival qui fait bouger les mélomanes

    LG Jazz Collective1 (c) libre de droits.jpgCe dimanche, les promeneurs que vous croiserez à Liège risquent bien d’être aussi des mélomanes. En proposant huit concerts répartis dans sept lieux différents, le festival Jazz04 Au Fil De L’eau permet en effet de vivre quelques très bons moments musicaux tout en visitant la cité ardente. Le tout pour un prix dérisoire qui achèvera de convaincre les derniers réticents.

    Organisé pour la cinquième année d’affilée, Jazz04 Au Fil De L’eau est rapidement parvenu à se faire une place à part dans le petit monde des festivals liégeois. « Notre idée de départ était de promouvoir autant les artistes de jazz que les différents lieux qui les programment tout au long de l’année », précise Justine Constant, une des coordinatrices de l’évènement. « Nous avons donc imaginé cette formule qui nous permet d’atteindre ce double objectif. Des huit concerts programmés cette année, seuls deux se dérouleront au même moment. Pour tous les autres, un itinéraire avec un parcours balisé et fléché permettra de se promener le long de la Meuse pour voyager entre les différentes salles. »

    Un programme alléchant et des tarifs riquiqui

    Toine Thys1 (c) libre de droits.jpgComme l’an dernier, le festival débutera par un spectacle destiné aux enfants. Le saxophoniste bruxellois Toine Thys a en effet conçu un conte musical qui devrait ravir les têtes blondes autant que leurs parents. On pourra ensuite voir à l’œuvre le Anne Wolf Trio et le Rosario Giuliani Trio au Théâtre de Liège, Alexi Tuomarila et Kalevi Louhivuori aux Chiroux, Garrett List et Johan Dupont au Blues-sphère, Ernst Reijseger à l’An Vert, Ensemble Mosae au Café Le Parc et le Lg Jazz Collective au JP’s Jazz Club. Réunis pour la première fois au festival Jazz à Liège en 2012 pour ce qui ne devait être qu’un one shot, ces derniers ont décidé de poursuivre l’aventure et peuvent aujourd’hui se targuer d’être un des groupes les plus en vue de la scène jazz en Belgique

    Cet alléchant programme n’a pas modifié la politique de prix abordables prônée par les organisateurs, qui espèrent ainsi faire connaître le jazz au plus grand nombre, et notamment au jeune public. Les concerts prévus à l’An Vert et au Café Le Parc seront ainsi accessibles gratuitement. L’Aquilone, les Chiroux, le Blues Sphere et le JP’s Jazz Club ouvriront leurs portes pour 4 euros à peine, tandis que le droit d’entrée pour le double concert prévu au Théâtre de Liège a été fixé à 6 euros. Les enfants de moins de 14 ans pourront quant à eux carrément assister à tous les concerts gratuitement. Avec des tarifs pareils, même le temps instable ne parviendra pas à nous confiner à la maison.

     - Jazz04 au fil de l’eau, le 31/08 dès 13h à l’Aquilone, aux Chiroux, au Blues Sphere, au JP’s Jazz Club, au Théâtre de Liège, à l’An Vert et au Café Le Parc.

     - Infos pratiques : www.jazz04.be

  • Les Grignoux vont nous faire voyager en musique

    Jaune Toujours1 (c) Alex Vanhoo.jpgC’est reparti pour un tour. Comme chaque année depuis 2009, les Grignoux ont décidé de nous gâter pendant tout l’été. La formule proposée est désormais connue, mais on ne s’en lasse pas : deux concerts à prix doux, respectivement le vendredi à la Brasserie Sauvenière et le samedi au Café Le Parc, puis la projection gratuite d’un film en plein air dans la cour du Sauvenière. Et comme quantité rime ici avec qualité, il n’y a aucune raison de bouder son plaisir.

    Si les films projetés vaudront assurément le détour, avec notamment les excellents « Retour vers le futur », « Thelma et Louise » et « Pulp Fiction » au programme, on s’attardera encore plus volontiers sur la programmation musicale de l’équipe des « Grincheux ». N’ayons pas peur des mots : elle est exceptionnelle. Au cours des deux mois à venir, les Grignoux accueilleront des artistes issus des quatre coins de la planète et pratiquant des genres aussi variés que le jazz, le folk, le blues, le hip hop, la world music et la chanson française. 

    Folk celtique et blues d’entrée de jeu

    Yves Teicher3 (c) libre de droits.jpgÇa démarrera très fort dès le week-end d’ouverture avec la venue de Perry Rose le vendredi 4 juillet à la Brasserie Sauvenière, suivie du concert de Little Hook le lendemain au Café Le Parc. Mis sur pied par le bluesman liégeois Renaud Lesire, ce combo propose une série de compositions propres et de reprises dans le style Mississippi Hill Country Blues, un genre musical né sur les collines du Nord du Mississipi et qui se caractérise par son côté joyeux et dansant. Dans l’avalanche de spectacles de qualité qui seront proposés par la suite, on pointera notamment ceux du groupe bruxellois Jaune Toujours, du chanteur folk tunisien Jawhar ou encore des excellents Anavantou!, un combo réunissant des musiciens belges et brésiliens. La venue en cité ardente de ces nombreux artistes réputés ne nous fera cependant pas oublier qu’à Liège aussi, le talent se conjugue au pluriel. Le Gypsy Swing Quintet, Igor Gehenot, Jacques Stotzem et Yves Teicher viendront ainsi montrer de quel bois ils se chauffent. Une chose est sûre : on ne va pas s’ennuyer.

    • Les concerts d’été des Grignoux, pendant tout le mois de juillet et août à 21h
    • Tous les vendredis à la brasserie Sauvenière
    • Tous les samedis au café le Parc
    • Entrée : de 7 à 10 euros en fonction des concerts  - pas de prévente
    • Des abonnements non nominatifs à 55 euros pour 9 concerts sont en vente aux caisses des cinémas des Grignoux
  • Fête de la musique : c’est parti pour un week-end 100% musical !

    The Swing Dealers1 (c) libre de droits.jpgLes mélomanes se frottent les mains. Comme chaque année, le troisième week-end du mois de juin est synonyme de Fête de la musique. Cette fois encore, les organisateurs de cet évènement entièrement gratuit se sont décarcassés pour nous offrir un menu incroyablement alléchant. Pop-rock, jazz, électro, hip-hop, musique classique et même chanson pour enfants, tous les genres musicaux ou presque seront représentés. Avec plus d’une centaine de spectacles différents, le festin proposé par la Fête de la musique pourrait même se révéler trop copieux. Vous pouvez heureusement compter sur nous pour éviter l’indigestion, puisque nous vous proposons ici une sélection forcément subjective des rendez-vous les plus alléchants.

    Le vendredi soir, on vous suggère un détour par la place des Carmes, pour une soirée placée sous le signe du jazz. Comme chaque année, les Chiroux y ont programmé plusieurs formations de ce genre que l’on ne peut apprécier pleinement sans y avoir goûté en Live. On pourra notamment voir à l’œuvre les Swing Dealers (photo), un trio inspiré par le swing des années ’50 et ’60 et qui n’hésite pas à revisiter des standards de la pop comme le « Billie Jean » de Michael Jackson. Les amateurs de rock se rueront quant à eux à la Médiacité pour assister au concert de Jeronimo, qui sera notamment précédé dans l’après-midi par Panorama, le nouveau projet de Raphaël Grignet (ex-Crystal Palace, 7PM…) et par Curiosity, un cover-band de The Cure. Sur le coup de 22h, rendez-vous à la Brasserie Sauvenière pour applaudir Yew, un groupe folk-rock liégeois qui nous avait fortement séduit avec son deuxième album l’an dernier.

    Reprise en douceur

    Chickfight1 (c) libre de droits.jpgSamedi matin, place à la musique classique avec le concert prévu à l’Académie Gretry, qui réunira les meilleurs élèves de cette année scolaire. Dans un tout autre genre, on vous conseille de vous rendre ensuite à la maison des jeunes du Thier-à-Liège, où une expo, des concerts et des DJ-sets célèbreront joyeusement les 25 ans du hip hop à Liège. Notre journée idéale se poursuivra dans le cadre champêtre du Parc d’Avroy, pour le grand retour sur ses terres de Chickfight (photo).

    Un dimanche très varié

    Après deux journées aussi chargées, un bref retour au calme s’imposera. Dimanche matin, on vous propose donc un démarrage en douceur avec les concerts de musique de chambre, les chorales et les jeunes solistes qui se succèderont à l’extérieur du Grand Curtius. On prendra ensuite la direction de la plaine de jeu du Laveu pour assister à une série de démonstrations de Break Dance avant de se rendre à l’Inside Out Club, où le collectif Honest House a réuni le nouveau projet de Rudy Trouvé (ex-dEUS) I Hate Camera et l’excellent groupe psyché-rock bruxellois Moaning Cities. Ce week-end s’annonce chargé, mais grandiose !

    • La Fête de la musique, du 20 au 22/06 dans toute la Province de Liège
    • Horaires et programme complet sur www.fetedelamusiqueliege.be