Mode - Page 2

  • Une méga vente aux enchères pour les 30 ans des « Restos du Cœur » belges

    RESTO 3.pngA partir de dimanche à minuit, une grande vente aux enchères sera lancée sur le site « eBay ». Une opération menée par les Restos du Cœur de Belgique dans le cadre de leur 30ème anniversaire. L’occasion unique d’acquérir de nombreux lots ayant appartenu à de grands noms du sport, comme la vareuse dédicacée de Lionel Messi ou celle des Diables Rouges.

    Le premier Resto du Cœur de Belgique a vu le jour en février 1986. Trente ans plus tard, l’association créée par le regretté Coluche continue de faire des émules dans notre pays. « Nous comptons 17 restos à travers le pays, dont l’un des premiers fut celui de Liège », nous explique sa présidente belge Yvonne Lhoest. « Fort de nos 400 bénévoles, nous avons distribué plus de 630.000 repas et 250.000 colis d’urgence en 2014 en Belgique. Quand on sait qu’un repas nous coûte 3 euros, imaginez ce que cette vente pourrait nous rapporter. Avec ses bénéfices, nous espérons pouvoir offrir quelques milliers de repas. » Car c’est une vente extraordinaire qui a été organisée pour cet anniversaire.

    RESTO 2.jpgUne jolie initiative imaginée par Marc Carnevale, le restaurateur liégeois bien connu et ami des stars. « J’ai la chance de côtoyer depuis plus de 30 ans de nombreuses personnalités dans mon restaurant », intervient le patron des Sabots d’Hélène dans le Carré. « Au fil du temps, je suis devenu ami avec nombre d’entre eux. Je n’ai pas l’habitude de leur demander des faveurs. Mais ici, c’était pour la bonne cause. » Les premiers à répondre à cet élan de générosité furent ses amis Axel Witsel et Nacer Chadli. « Le message est ensuite passé auprès des autres, comme Lucien D’Onofrio qui fut d’une grande aide. L’effet boule de neige à fait le reste. » Et c’est ainsi que les maillots dédicacés par de nombreux Diables Rouges, par les joueurs du Standard et d’Anderlecht mais aussi deux exemplaires authentiques de Lionel Messi et une d’Iker Casillas se sont ajoutés à la liste. Dans sa quête, Marc Carnevale a été rejoint par un des membres actifs des Restos. Le Liégeois Philippe Jacobs qui dispose également d’un carnet d’adresses impressionnant.

    Resto 1.jpgOn notera également la présence d’un maillot jaune dédicacé par six champions du Tour de France, les chaussures de course de Nelson Piquet et de Nigel Mansell, des maillots dédicacés par les joueurs du PSG et de l’OM, une raquette signée de David Goffin, le maillot de Jean-Michel Saive, le kimono d’Ingrid Bergmans, les chaussures de Daniel Van Buyten ou encore une planche de Walthéry signée par Coluche en personne. Signalons enfin que la tournée des Restos du Cœur belges passera par Liège, les 26 et 27 novembre à la Caserne Fonck et ensuite par Bruxelles avec une date unique à Forest National le 28 novembre.

    Infos : www.restosducoeur.be et www.befr.ebay.be

  • La Maison du Peket présente ses deux nouveaux pekèts 100% liégeois

    PEKET.jpgDepuis qu’il a repris les rênes de l’affaire familiale en 2011 avec son frère, Anthony Sorgic ne manque pas d’idées afin d’assurer la pérennité de la Maison du Peket. Il nous présente en exclusivité ses dernières trouvailles. Deux nouveaux pekets 100% liégeois, mais aussi des mignonettes et un shop en ligne sur internet.

    Dès aujourd’hui, vous pourrez déguster deux nouveaux pekets à la célèbre Maison du même nom située rue de l’Epée, juste derrière l’Hôtel de Ville de Liège. Le premier est un blanc nature au genièvre qui a été baptisé « Peket du Perron » par son créateur. « Il est destiné à une clientèle de puristes », explique Anthony Sorgic. « On retrouve le vrai goût du grain. Il sera également utilisé pour les blancs cocas et autres associations. » Un produit qui dispose d’une nouvelle bouteille transparente avec une étiquette rouge et le logo du Perron qui lui confère une allure 100% liégeoise. « Avec cette nouvelle recette, on voulait se démarquer des traditionnelles bouteilles vertes ou opaques. Nous avons tout réalisé nous-même et fait breveté le produit. » Quant au second, il répond au nom tout aussi liégeois de « Peket Charlemagne ». « Il s’agit ici d’un peket sec jaune qui existait déjà et qui était distribué chez nous par la société Gilles. Nous avons désormais repris le flambeau en y apportant un petit coup de jeune. L’étiquette, avec la tête de Charlemagne, et le marketing ont été revus. » Ces deux nouveaux pekets seront vendus et distribués en exclusivité dès aujourd’hui à la Maison du Peket. Au même titre que les 30 goûts, secs, fruités ou flambés, déjà disponibles sur la carte.

    DES MIGNONETTES

    A ces deux nouveaux pekets viennent s’ajouter une nouvelle gamme de mignonettes. « Ce sont des petites bouteilles de 40 ml où nous avons décliné nos quatre parfums de flambés : violette, cuberdon, cannelle et Legia. C’est un format miniature de nos bouteilles classiques que l’on peut acheter en coffret comme souvenir ou pour offrir. »

    UN NOUVEAU SHOP EN LIGNE

    Tous ces nouveaux produits sont disponibles à la vente sur place à la Maison du Peket mais désormais également en ligne sur le shop. « Nous ne voulions pas demeurer sur nos acquis », explique Anthony Sorgic. « Nous avons donc créé une nouvelle plateforme sur notre site internet qui permet de tout commander en ligne. Nous proposons depuis quelques jours toutes notre gamme de pekets mais également des T-shirts avec un service de livraison. Nous avons constaté qu’il y avait une réelle demande des touristes de passage mais aussi des Liégeois qui résident en dehors du centre-ville. »

    A NOTER >> www.maisondupeket.be.

  • Buzz: 50.000 vues en 5 jours pour la vidéo « Ce que disent les Liégeois »

    Pierre Ligot.jpgEn cinq jours à peine, la vidéo « Ce que disent les Liégeois » a été vue plus de 45.000 fois sur You Tube. Une capsule imaginée et réalisée par le comédien liégeois Pierre Ligot qui met en scène les expressions liégeoises de notre quotidien. Un second épisode est en préparation et devrait sortir sur la toile le 17 mars prochain.

    C’est inspiré du phénomène américain intitulé « Shit People Say » que Pierre Ligot a imaginé cette capsule. « En fait, je connaissais plutôt les versions françaises », intervient ce comédien liégeois de 36 ans. « Je trouvais le principe de cette vidéo original. Je me suis vite rendu compte qu’il y avait de la matière à Liège. Mais aussi que la version liégeoise n’existait pas encore. Je me suis amusé un soir, lors d’un repas en famille, à répertorier toutes ces expressions de notre quotidien. » Autodidacte, Pierre Ligot a vécu six ans à Paris et a même suivi pendant trois ans le célèbre cours Florent. Aujourd’hui actif dans la troupe du Théâtre Arlequin, il a fait appel à son directeur et ami Serge Swysen ainsi qu’au comédien Renaud Rutten pour l’épauler dans cette aventure. « Nous avons tourné les scènes en une journée. En trois jours, tout était en boîte. »

    UNE SECONDE VIDÉO

    En tout, Pierre Ligot a répertorié plus de 200 expressions liégeoises. « Je pourrais même écrire un livre tellement notre langage recèle d’expressions amusantes. Nous en avons placé une cinquantaine dans cette première vidéo. Et je peux déjà vous annoncer qu’il y en aura une seconde. Elle est actuellement en préparation. Si tout va bien, elle devrait sortir le 17 mars à l’occasion de mon anniversaire. Et je peux également vous annoncer qu’il y aura quelques invités surprise. Par contre, ce concept est éphémère. Je ne tiens pas à lasser les gens. » Ce ne sera donc pas une « web-série » ? « Non, mais il pourrait y avoir un bêtisier à la fin de l’aventure. Car nous nous sommes vraiment bien amusés durant le tournage. » Pierre Ligot ne manque pas d’idées et planche actuellement sur d’autres projets. « Je vais réaliser mon premier court-métrage. Mon rêve ultime serait de tourner avec Bouli Lanners. » L’appel est lancé.

    Une vidéo à voir sur son site www.pierreligot.com.