Mode - Page 4

  • L'ex-footballeur du Standard Benjamin Nicaise reprend le café Celtic Ireland

    Celtic.jpg

    Café liégeois emblématique, le Celtic Ireland avait fermé en novembre suite au décès de son patron, Gilles Goffinet, alors qu’il avait rouvert à peine un an plus tôt. Benjamin Nicaise, ex-joueur du Standard de Liège et à la tête du Soccer Club de Sclessin, en reprend les commandes avec deux associés, Thibaut Souchon et Christophe Caumont.

    La nouvelle avait bouleversé le monde de l’Horeca lorsque, le 18 novembre dernier, on avait appris que Gilles Goffinet avait mis fin à ses jours à l’âge de 32 ans. Il laissait derrière lui trois établissements liégeois bien connus : « A Pilori » place du Marché, ainsi que le Sweet Bar et le Celtic, tous deux situés sur le boulevard de la Sauvenière. Il avait rouvert le Celtic en octobre 2011, alors que le bar avait été fermé plusieurs mois, et l’avait relancé de la plus belle des manières. L’établissement avait été quasi entièrement rénové et remis aux normes. Les clients revenaient nombreux. Bref, tout roulait jusqu’à cet événement tragique. Benjamin Nicaise, qui a évolué au Standard de Liège entre 2008 et 2009 et qui a désormais rangé (définitivement ?) les crampons, a appris que le café était à remettre. «Thibaut Souchon, mon associé, connaît très bien le monde de l’Horeca pour avoir travaillé dans de nombreux hôtels de renommée mondiale, explique Benjamin Nicaise. Ensemble, nous avons beaucoup étudié la question et nous avons vu que ça pouvait être intéressant. » La réouverture du Celtic est prévue pour le 5 juin prochain, une semaine jour pour jour avant le début de la Coupe du Monde. Et celui qui sera consultant pour la RTBF lors de l’événement compte bien en profiter : « On va en effet diffuser toutes les rencontres de la Coupe du Monde sur plusieurs écrans, confie-t-il. Et après la Coupe ? C’est certain que l’on continuera à diffuser des matches, comme c’est le cas au Soccer Club. De là à dire que le Celtic deviendra un « Sports bar », on ne peut pas encore le savoir. On verra bien comment ça se passe. » R.C. (La Meuse Liège)

    Le Celtic repris par la brasserie Makart, le Sweet Bar à remettre

     

    Suite au décès de Gilles Goffinet en novembre 2013, les établissements « Celtic Ireland » et « Sweet Bar » dans le Carré s’étaient retrouvés orphelins de leur patron. Après de nombreuses transactions, la faillite de la société SPRL Celtic Liège a été prononcée le 28 avril dernier. C’est cette dernière qui exploitait ces deux commerces du centre-ville. Si le Celtic a désormais trouvé un nouvel exploitant en la personne de l’ancien footballeur français Benjamin Nicaise, c’est la brasserie liégeoise Makart qui détient, elle, le fond de commerce. « Cela fait partie de la procédure judiciaire dite de réorganisation », nous confirme Maître Léon-Pierre Proumen, le curateur. Par contre, le Sweet Bar n’a pas encore trouvé repreneur à l’heure actuelle. Un montant locatif a été fixé en concertation avec le curateur et plusieurs candidats se sont montrés intéressés ces derniers jours. Aucun nom ne filtre cependant. En attendant, les gérants actuels continuent leur activité et disposent d’une convention d’exploitation temporaire avant une éventuelle reprise. (V.A.)

  • Ce soir sur TF1: la Liégeoise Aissa dans l’émission « Qui veut épouser mon fils ? »

    Aissa 1.jpg

    La 3e saison de l’émission de télé-réalité intitulée « Qui veut épouser mon fils ? » débute ce soir à 23h30 sur TF1. Une émission de télé-réalité où les candidats se présentent accompagnés de leur mère dans le but de trouver l’amour. Vous avez déjà pu apercevoir les premières images hier soir sur Plug RTL. Parmi les prétendantes cette saison, on retrouve trois candidates belges dont une jolie Liégeoise en la personne de la sublime Aissa Coulbaly. Cette dernière tentera durant cette nouvelle saison de trouver l’amour. Pour cela, elle devra séduire mère et fils.

    Habitante de Bierset, Aissa est esthéticienne de formation et possède son propre salon de beauté « Pour Soi M’aime » du côté de Ans. Maman célibataire d’une petite fille de 6 ans, elle fêtera le 16 juillet prochain ses 30 ans. Une première expérience à la télévision pour cette liégeoise qui a été repérée par la production sur Facebook.

     

    Aissa 2.jpgAissa 3.jpgAissa 4.jpg

  • Un festival pour toutes les femmes, parce qu’elles le valent bien

    Francoiz Breut1 (c) libre de droits.jpgCe que femme veut, Dieu le veut. Le centre culturel de Chênée semble avoir reçu le message 5 sur 5. Cette année encore, il organisera le Festival Autour de la Femme, destiné à mettre en valeur les talents du beau sexe.

    L’évènement débutera le mercredi 12 mars avec une séance de lecture proposée par la liégeoise Nadine Janssens. Auteure du recueil de nouvelles « Histoires Marmonnées », elle en lira des extraits et confiera l’estime qu’elle porte à d’autres femmes de lettres comme Virginie Despentes et Simone de Beauvoir. Dès le lendemain et jusqu’au 16 mars, le festival accueillera sa traditionnelle Boutique éphémère. Bijoux, vêtements, accessoires, friandises… au total, une petite quinzaine de liégeoises mettront leurs créations en vitrine tout au long du week-end.

    Le vendredi, place à la musique

    Vendredi 14, place à la musique avec les concerts de Sandra Liradelfo et de la française Françoiz Breut. Celle qu’on surnommait autrefois « La Country-girl de Cherbourg » sera là pour défendre « La Chirurgie des sentiments », un cinquième album publié en 2012 et dans lequel elle s’illustrait par une écriture à la fois touchante et soignée. Oscillant entre euphorie et vague à l’âme, le disque est probablement le plus abouti de la miss aux faux-airs d’Amélie Poulain.

    Vision of Miles2 (c) libre de droits.jpgLe lendemain, c’est la danse qui sera mise à l’honneur. Les danseuses et chorégraphes Johanne Saunier et Ines Claes proposeront en effet proposer deux pièces différentes baptisées « Visions of Miles » et « Saturated Visions ». Basées sur l’interaction entre la musique et le mouvement, les pièces s’intéressent respectivement au morceau « Fast Track » de Miles Davis et à l’univers du hard rock et du métal. Envoûtant.

    Les femmes à l’honneur, mais les hommes sont admis !

    Dimanche après-midi, enfin, de jeunes stylistes et créatrices de la région proposeront leurs œuvres au cours d’un défilé. Précisons tout de même que ce jour-là comme les autres, la gent masculine sera elle aussi la bienvenue. Plus souvent victimes de sexisme qu’on ne l’imagine, les dames sont décidément bonnes joueuses.

    • Festival Autour de la femme, du 12 au 16/03 au Centre culturel de Chênée.
    • Préventes pour le concert de Françoiz Breut (12 euros au lieu de 15 euros sur place) et pour le spectacle de danse Vision of Miles & Saturated Visions (10 euros au lieu de 12 euros sur place) disponibles au centre culturel, à la Fnac et au Stand info de Belle-Île.