Festivals

  • Beau succès pour le 39e Festival de la Chanson Italienne à Liège

    Festival de la Chanson Italienne 2018 (2).JPGSamedi soir avait lieu au Palais des Congrès de Liège la 39e édition du Festival de la Chanson Italienne en Belgique. Onze candidats se sont présentés devant une salle comble et de nombreuses personnalités italo-belges dont Claude Barzotti, Mario Barravecchia, Santo Baracatto, mais aussi Elio Di Rupo et le professeur Patrizio Angeletti du CHU.

    Plus de 450 personnes étaient présentes samedi soir pour applaudir les onze candidats de ce festival dédié à la chanson italienne. C’est un Italien d’Udine, Alessandro Vasta qui a remporté cette édition 2018 devant Antonio Veltri de Tubize et le Liégeois Giovanni D’Auria, originaire de Soumagne. En marge de ces candidats, Santo Baracatto, Claude Barzotti et la chanteuse italienne Manuela Villa se sont également produits sur scène. Mario Barravecchia avait lui fait le déplacement de France pour faire partie du jury. Dans la salle, de nombreuses personnalités italo-belge, dont Elio Di Rupo, Claude Michel, Tony Di Napoli ou encore le professeur Patrizio Angeletti du CHU, avaient répondu présentes.

    Festival de la Chanson Italienne 2018 (3).JPGFondateur et cheville ouvrière de ce festival, Rocco De Primis appréhendait déjà la prochaine édition. « Nous fêterons nos 40 ans en 2019. D’après mes recherches, aucune association italienne dans le monde ne possède une telle longévité. Avec notre équipe de bénévoles et Pierre Rizzo, le président FF de notre association Movimento Arte & Cultura, nous en sommes très fiers. Mon objectif ultime a toujours été de conserver et de faire perdurer la langue italienne en Belgique. Dans ce cadre, il est prévu que je rencontre prochainement les responsables de l’Ambassade d’Italie en Belgique. Car nous n’existons que grâce à nos sponsors. Sans aide, nous ne pourrions continuer. Mais je peux vous assurer que nous travaillons déjà sur la prochaine édition qui sera une année clé. » VINCENT ARENA

    Photos: Luc Deglin.

  • Des concerts en pleine nature au Hou’tain Rock Festival

    On dit que la chance sourit aux audacieux. Chaque année depuis 2014, le Hou’tain Rock Festival développe une approche qui lui est propre : une affiche éclectique et pointue, des prix incroyablement démocratiques et un cadre aussi verdoyant qu’inédit, la salle « Les Vrais Amis » dans le petit village de Houtain-Saint-Siméon. Un peu casse-gueule sur papier, la formule recueille pourtant un franc-succès. La preuve que le public liégeois est avide de découvertes et de concepts originaux.

    Lire la suite

  • Cinéma: 40 films pour le Festival du film policier (+ vidéo)

    Cédric Monnoye (FIFPL 2018).JPGLes festivités auront lieu du 26 au 29 avril aux cinémas Palace et Kinepolis

    La 12e édition du Festival International du Film Policier de Liège aura lieu du 26 au 29 avril prochains au centre-ville de Liège. En tout, c’est 40 films issus des 6 continents qui y seront projetés en marge des nombreuses animations. Si le président du jury et l’invité d’honneur qui succédera à Alain Delon ne sont pas encore connus, l’objectif avoué des organisateurs est d’atteindre cette année les 10.000 spectateurs en salles.

    Vendredi dernier avait lieu la traditionnelle conférence de presse qui lance officiellement cette nouvelle édition du Festival International du Film Policier de Liège. C’est dans les locaux éphémères et itinérants de « La Boîte à Cancan », installés rue de l’Yser à Ans, que le directeur général du festival Cédric Monnoye, accompagné de Jean-Pierre Castaldi, a levé un premier coin du voile sur cette 12e édition. « Après dix années riches en invités, nous avions souhaité l’année dernière recentrer nos activités sur la programmation. Cette année encore, l’accent a été placé sur la qualité des films proposés. Ceci avec comme objectif avoué et assumé de remplir nos salles durant ces quatre jours. Nous nous sommes fixés l’objectif ambitieux d’atteindre les 10.000 personnes en salle. L’année dernière, nous étions plus de 7.500. Nous voulons faire encore mieux. »

    Si le budget a été maintenu, il demeure le nerf de la guerre. « Nous sommes toujours en demande en la matière. Si nous voulons faire mieux, ça passe par l’arrivée et le soutien de nos partenaires. » Cédric Monnoye a dévoilé hier une partie du jury, dont la comédienne Véronique Genest, mais il attendait encore la confirmation de celui (ou celle) qui succédera à Alain Delon. « Nous avions placé la barre assez haute l’année dernière en recevant Alain Delon. Cette année encore, nous avons tout mis en œuvre afin d’attirer un président du jury digne de ce nom et une personnalité a qui nous rendrons également hommage lors d’une soirée spéciale. Nous y travaillons et les deux derniers noms seront dévoilés la semaine prochaine. »

    Côté certitudes, 40 films issus des six continents seront projetés. Les trois compétions officielles concerneront le long-métrage, le court-métrage et le film documentaire. « Le polar de divertissement est dépassé. Aujourd’hui, le polar moderne parle de sujets forts et d’actualité. Dans notre programmation, des sujets sociétaux comme les migrants, l’espionnage, l’univers carcéral, la traite des êtres humains ou encore la radicalisation seront au centre des débats. » Si les projections auront lieu comme de coutume au cinéma Palace au centre-ville de Liège, les quatre soirées de gala auront elles lieu pour la premier fois au complexe cinématographique du Kinepolis à Rocourt.

    Notons encore que de nombreuses activités connexes seront proposées durant les quatre jours du festival. Des activités ludiques, éducatives et festives pour petits et grands qui se dérouleront au centre-ville. Enfin, le « Grand Procès » aura comme sujet cette année le cas « Landru ». VINCENT ARENA

    A NOTER Infos, programmation et tickets en ligne sur le site www.fifpl.be