jauneorange

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

    three-trapped-tigers2.jpg

    > SAMEDI 

    Les habitués de la Zone sont au taquet. Point d’orgue des festivités liées à ses 20 ans, la salle de la rue Méan accueillera samedi soir quelques uns des plus grands malades ayant foulé sa scène dans le passé. Récital Boxon, le collectif Drag Attack, les Zindignes et bien d’autres seront ainsi réunis pour un gigantesque cabaret baroque conçu tout spécialement pour l’occasion. Prière de laisser votre sérieux au vestiaire.

    A 20h à la Zone (5 euros)

    > LUNDI 

    Une fois n’est pas coutume, un de nos concerts de la semaine aura lieu un lundi. Veille de jour férié oblige, JauneOrange peut s’attendre à réunir la grande foule au Tipi, pour une soirée au doux parfum d’inédit. Outre les visétois d’Arnack, la clique bicolore y a en effet invité Juffage et Three Trapped Tigers (photo), deux formations qu’on n’a guère l’occasion de voir dans nos contrées. Ces derniers viennent de Londres et proposent un rock instrumental intégrant des courants comme l’electronica et le dubstep. La musique d’aujourd’hui dans toute sa splendeur.

    A 20h au Tipi (6 euros)

    > MERCREDI 

    Vous avez raté Stanley Brinks en avril 2010 à l’An Vert ? Gros coup de chance : Liège 3015 repasse les plats ! Un an et demi plus tard, André Herman Düne est en effet de retour en cité ardente, pour le plus grand bonheur des amateurs de folk déglingué. Il sera une nouvelle fois accompagné de Clémence Freschard, une petite amie qui avait bien failli lui voler la vedette lors de leur premier passage. Visiblement, Monsieur n’est pas du genre jaloux.

    A 20h30 à l’An Vert (6 euros)

    > VENDREDI

    Ils sont quatre, viennent de Lille et possèdent un sens du groove incroyable. Z.E.P. (pour Zone d’Expression Populaire) débarque à Liège pour dénoncer en musique les travers de notre société, en particulier le racisme. Un discours qui met le doigt là où ça fait mal sur des mélodies qui donnent envie de danser : joli pied de nez à ceux qui n’aiment pas le mélange des genres.

    A 22h à la Brasserie Sauvenière (7 euros)

  • Malibu Stacy dévoile un nouveau morceau

    Les Visétois de Malibu Stacy s'apprêtent à publier « We Are Not From », leur troisième album. En prélude à la sortie du disque et à leur concert de présentation à la Caserne Fonck, ces membres émérites du collectif JauneOrange ont accepté de dévoiler un nouveau titre baptisé « Patricia ». Ils le jouent ici en version acoustique dans le cadre enchanteur d’une église, à l’initiative de nos excellents confrères de Waf. De quoi nous mettre l’eau à la bouche...


    WAF! MALIBU STACY - PATRICIA (ACOUSTIC CHURCH) par WAFWAFWAFWAF

  • Ty Segall présente son nouvel album à La Zone

    Ty Segall1 (c) libre de droits.jpgCertains types ont décidément tout pour eux. Prenez Ty Segall, par exemple. A 23 ans, ce blondinet est aujourd’hui LA figure de proue de la scène rock de San Francisco, une des plus actives au monde. Accessoirement, il est aussi plutôt beau gosse et particulièrement doué pour le surf, la passion n°1 de tout jeune Californien qui se respecte. Pour peu, on en viendrait presque à le détester, tant le bonhomme réunit toutes les qualités pour nous faire de l’ombre en soirée. Mais le chéri de ces dames est aussi un garçon simple et attachant. Ecœurant.

    Particulièrement prolifique, Segall s’est d’abord signalé avec « Horn the Unicorn », un premier album publié en 2008. Depuis lors, le garçon en a sorti trois autres et s’apprête à dévoiler le suivant. En trois ans à peine, il se sera donc montré plus productif que certains pendant toute leur carrière.

    Quantité n’est cependant pas synonyme de qualité, et la discographie de Segall n’échappe pas à la règle. Le détonant « Horn the Unicorn » a ainsi été suivi par les plus faiblards « Ty Segall » et « Lemons », où le chanteur semblait s’enfermer dans un style rock déglingué trop conventionnel. Il est heureusement revenu en force l’an dernier avec « Melted »,  qui fut pointé parmi les meilleurs albums de 2010 par Rolling Stone Magazine et Pitchfork. 

    Baptisé « Goodbye Bread », le cinquième album du bonhomme sera disponible le 21 juin. Le single « You Make The Sun Fry » et les premières critiques publiées sur la toile laissent présager d’un opus au style plus apaisé que ses prédécesseurs. Revendiquant ouvertement l’influence des Beatles et de Neil Young, Segall affirme avoir voulu y faire parler son goût pour les mélodies bien troussées. On pourra se faire un avis ce soir à la Zone, où il se produira à l’initiative de JauneOrange. Décidément, le collectif a le chic pour nous faire saliver.

     

     > Ty Segall + Ping Pong Tactics, le 31/05 (20h) à la Zone (6 eur).