l'insideout

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

     le tipi,l'insideout,la zone> The Irradiates, The Taikonauts et Pirato Ketchup, le 24/09 (20h) à la Zone (6 eur)

    Vous aimez les vagues, les grosses cylindrées et les B.O. des films de Tarantino ?  Ce concert est fait pour vous ! Avec The Irradiates et The Taikonauts, la Zone accueillera deux des meilleures formations françaises de surf music, tandis que Pirato Ketchup viendra prouver que le genre a aussi ses adeptes en cité ardente. Ca va chauffer.

     > The Business et Control, le 27/09 (20h) à l’InsideOut (13 eur)

    Préparez vos Doc Martens, vos chemises à carreau et vos bretelles colorées. Avec The Business (photo), c’est carrément une légende du mouvement Oi qui se produira mardi soir à l’InsideOut. Plus de trente ans après sa formation, le groupe emmené par Micky Fitz viendra entonner des titres emblématiques tels que « Suburban Rebel », « Guiness Boy », ou encore « England 5 - Germany 1 », le morceau repris en cœur dans tous les stades anglais depuis la victoire des Three Lions contre la Mannschaft en 2001. Une odeur de bière et de sueur va se répandre sur le quai Van Beneden.

     > Final Flash, le 28/09 (21h) au Tipi (gratuit)

    On ne change pas une formule gagnante. Mercredi soir, le Tipi proposera une fois de plus un groupe étranger en concert gratuit. Il s’agira cette fois des canadiens de Final Flash, de passage sur le vieux continent pour présenter un premier album baptisé « Homeless ». Souvent comparés aux Strokes et à Arcade Fire, ils jouissent également d’une très bonne réputation scénique.

     > Dissident, Fair, Blatt & Hill et The Engines of Love, le 30/09 (20h30) à l’InsideOut (5 eur)

    La péniche de l’InsideOut n’aura guère le temps de se remettre du passage de The Business. Trois jours plus tard, elle verra en effet débarquer ces trois formations 100% rock ‘n roll. Fair, Blatt & Hill proposera là son dernier concert avant la sortie d’un album qu’on annonce intense et sans concession. Les liégeois de The Engines of Love viendront quant à eux défendre « Hermetic », un premier essai qui fait la part belle aux guitares rugissantes et aux ambiances plombées. Attachez vos ceintures.