les grignoux

  • Concerts dans la Province : notre sélection de la semaine

    Beverly Jo Scott1 (c) libre de droits.jpgDu beau monde, cette semaine, dans notre sélection de concerts. Des flamands de DAAU à Beverly Jo Scott (photo) en passant par les légendaires Rubettes, les amateurs de musique live ne sauront plus où donner de la tête. Demandez l’programme !

    > MERCREDI 25/04

    Fers de lance de la scène rock anversoise des années ’90, les membres de DAAU se sont fait remarquer avec leur style puissant s’appuyant sur des instruments traditionnels. Ils ont signé cette année la bande originale de « L’Hiver Dernier », un long métrage réalisé par l’américain John Shank. Le groupe se produira mercredi soir à la Brasserie Sauvenière, dans la foulée de la projection du film (€ 10).

    > JEUDI 26/04

    C’est une des étoiles montantes de la variété française en Belgique. Originaire de Ciney dans la région Namuroise, Sinus George s’est d’abord distingué dans de nombreux concours. Le groupe y a séduit les jurés et le public avec ses mélodies ensoleillées et ses textes qui émeuvent autant qu’ils amusent. Après quelques belles prestations en festival l’été dernier,  le quatuor se produira jeudi soir à l’An Vert. Y aura de la joie dans la Cité Ardente (€ 6).

    > JEUDI 26, VENDREDI 27, SAMEDI 28 ET DIMANCHE 29/04

    Le moment est venu pour Beverly Jo Scott de goûter à sa nouvelle popularité. Déjà bien connue des amateurs de blues et de country, la plus belge des chanteuses américaines s’est révélée au grand public en tant que jurée de The Voice. Elle se produira quatre soirs de suite au Spirit of ’66, pour une série de concerts qui affichent complet depuis plusieurs semaines. Et si c’était elle, la grande gagnante de l’émission ?

    > VENDREDI 27/04

    Qui n’a jamais dansé sur les imparables « Sugar Baby Love », « Tonight » ou encore « Juke Box Jive » ? Dans le courant des années ’70, les Rubettes ont enchaîné les tubes et marqué les esprits avec leurs casquettes et leurs costumes blancs. Le groupe se produira vendredi soir au Palais des Congrès, pour un concert qui devrait rappeler de bons souvenirs à certains (€ 28).

  • Concerts à Liège : notre sélection

    Mon-o-Phone1 (c) libre de droits.jpgMarre d’être cloitrés chez vous ? Heureusement, votre Meuse (04) va égayer vos longues soirées d’hiver. Pour les bons plans concerts, c’est par ici !

    > SAMEDI

    Le Yeti existe, en voici la preuve. Bon, celui-ci ne vit pas au Tibet mais à Bruxelles et il se décrit comme un quatuor de pop en français. Il n’en reste pas moins un animal intriguant. Emmené par l’ex-Melon Galia Thierry De Brouwer, le groupe vient de dévoiler « L’Animal en Moi », un premier album qui s’est longtemps fait attendre. Pour le coup, notre patience a été joliment récompensée.

    A 20h30 à l’An Vert (€ 6)

    > MERCREDI

    Comme chaque semaine, le Tipi fait rimer « mercredi » et « gratuit ». Cette fois, c’est l’australien Brett Hunt qui se produira dans la jolie salle de la rue roture. Actuellement en tournée dans toute l’Europe, il ravira surtout les amateurs de standards blues et de ballades folk.

    A 21h au Tipi (gratuit)

     > JEUDI

    On ne s’ennuie jamais avec les Grignoux. Cette semaine, les gestionnaires du Parc, du Churchill et du Sauvenière ont invité les sud-africains de Lokishini à se produire en cité ardente. Originaires des quartiers pauvres du Cap, ces 6 jeunes gens proposeront des chants et des danses traditionnelles de leur pays d’origine. Charmant.

    A 20h au cinéma Le Parc (€ 16 en prévente)

    > JEUDI

    Un nouveau lieu à la mode est né ! Inauguré le mois dernier sur la place Saint-Denis, le Fiacre organise régulièrement des expos, des concerts et des soirées. Jeudi prochain, on pourra y voir à l’œuvre De Parrot, un duo folk-rock liégeois. Vous reprendrez bien un peu de douceur ?

    A 20h au Fiacre (€ 5)

     > VENDREDI

    Ce vendredi sera rock ‘n roll ou ne sera pas. Pour entamer le dernier mois de l’année de la plus belle des manières, le collectif Startin’Pop nous convie à l’Escalier, pour une soirée-concerts diablement alléchante. On pourra s’y trémousser devant les fous-furieux de The Engines of Love, les hyper-sexy Mon-o-phone (photo) et les excellents Swimming Pool Burka, un duo dont vous n’avez pas fini d’entendre parler. Les murs du Carré tremblent déjà.

    A 20h à l’Escalier (€ 5)

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

    three-trapped-tigers2.jpg

    > SAMEDI 

    Les habitués de la Zone sont au taquet. Point d’orgue des festivités liées à ses 20 ans, la salle de la rue Méan accueillera samedi soir quelques uns des plus grands malades ayant foulé sa scène dans le passé. Récital Boxon, le collectif Drag Attack, les Zindignes et bien d’autres seront ainsi réunis pour un gigantesque cabaret baroque conçu tout spécialement pour l’occasion. Prière de laisser votre sérieux au vestiaire.

    A 20h à la Zone (5 euros)

    > LUNDI 

    Une fois n’est pas coutume, un de nos concerts de la semaine aura lieu un lundi. Veille de jour férié oblige, JauneOrange peut s’attendre à réunir la grande foule au Tipi, pour une soirée au doux parfum d’inédit. Outre les visétois d’Arnack, la clique bicolore y a en effet invité Juffage et Three Trapped Tigers (photo), deux formations qu’on n’a guère l’occasion de voir dans nos contrées. Ces derniers viennent de Londres et proposent un rock instrumental intégrant des courants comme l’electronica et le dubstep. La musique d’aujourd’hui dans toute sa splendeur.

    A 20h au Tipi (6 euros)

    > MERCREDI 

    Vous avez raté Stanley Brinks en avril 2010 à l’An Vert ? Gros coup de chance : Liège 3015 repasse les plats ! Un an et demi plus tard, André Herman Düne est en effet de retour en cité ardente, pour le plus grand bonheur des amateurs de folk déglingué. Il sera une nouvelle fois accompagné de Clémence Freschard, une petite amie qui avait bien failli lui voler la vedette lors de leur premier passage. Visiblement, Monsieur n’est pas du genre jaloux.

    A 20h30 à l’An Vert (6 euros)

    > VENDREDI

    Ils sont quatre, viennent de Lille et possèdent un sens du groove incroyable. Z.E.P. (pour Zone d’Expression Populaire) débarque à Liège pour dénoncer en musique les travers de notre société, en particulier le racisme. Un discours qui met le doigt là où ça fait mal sur des mélodies qui donnent envie de danser : joli pied de nez à ceux qui n’aiment pas le mélange des genres.

    A 22h à la Brasserie Sauvenière (7 euros)