liège 3015

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

    Birdpen2 (c ) libre de droits.jpgJazz, chanson française, folk, électro-rock… quels que soient vos goûts en matière de concert, notre sélection de la semaine devrait les satisfaire !

    > SAMEDI

    Si vous aimez le jazz manouche, vous allez vous régaler. Ce samedi, le groupe verviétois O’Juliette sera à l’An Vert pour interpréter quelques standards du genre et des compositions originales inspirées du maître Django Reinhardt. Ca va swinger. (€ 7)

    > JEUDI

    Un concert de Daniel Hélin, c’est l’assurance de passer une bonne soirée. C’est bien simple, personne ne résiste à ses petites chansons bricolées avec quelques accords de guitare et des histoires à dormir debout. Le chanteur brabançon se produira jeudi soir au centre culturel de Chênée. Et pour nous mettre dans l’ambiance, l’apéro sera offert. Santé ! (€ 5)

    > VENDREDI

    Décidément, l’An Vert à le vent en poupe, cette semaine. Quelques jours après O’Juliette, la salle de la rue Matthieu Polain accueillera Loïc B.O. and the Frantic Lovers, le projet parallèle de Loïc Bodson. Connu pour avoir ouvert la voie à toute la scène pop-rock wallonne avec Flexa Lyndo, le namurois dévoile ici une facette plus sombre et intimiste de sa personnalité. (€ 6)

    > VENDREDI

    Les anglais de Birdpen (photo) semblent apprécier la cité ardente. En moins d’un an, c’est déjà la deuxième fois que le groupe emmené par le chanteur d’Archive Dave Pen se produit dans la région. Ils seront cette fois au centre culturel de Chênée, à l’initiative du collectif Liège 3015. Les amateurs d’électro-rock qui les ont manqués l’an dernier se réjouiront de cette séance de rattrapage. Ceux qui y étaient ont déjà leur prévente. (€ 12,50)

    > VENDREDI

    Quand l’univers slave d’Yves Teicher rencontre celui plus pimenté de son frangin Stéphane Martini, le jazz en voit de toutes les couleurs. Des thèmes d’Europe centrale aux musiques brésiliennes et créoles, le violon de l’un et la guitare de l’autre multiplient les influences et les sonorités. Un tour du monde en musique d’autant plus savoureux qu’il est servi avec une bonne dose d’humour. (€ 9)

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

    three-trapped-tigers2.jpg

    > SAMEDI 

    Les habitués de la Zone sont au taquet. Point d’orgue des festivités liées à ses 20 ans, la salle de la rue Méan accueillera samedi soir quelques uns des plus grands malades ayant foulé sa scène dans le passé. Récital Boxon, le collectif Drag Attack, les Zindignes et bien d’autres seront ainsi réunis pour un gigantesque cabaret baroque conçu tout spécialement pour l’occasion. Prière de laisser votre sérieux au vestiaire.

    A 20h à la Zone (5 euros)

    > LUNDI 

    Une fois n’est pas coutume, un de nos concerts de la semaine aura lieu un lundi. Veille de jour férié oblige, JauneOrange peut s’attendre à réunir la grande foule au Tipi, pour une soirée au doux parfum d’inédit. Outre les visétois d’Arnack, la clique bicolore y a en effet invité Juffage et Three Trapped Tigers (photo), deux formations qu’on n’a guère l’occasion de voir dans nos contrées. Ces derniers viennent de Londres et proposent un rock instrumental intégrant des courants comme l’electronica et le dubstep. La musique d’aujourd’hui dans toute sa splendeur.

    A 20h au Tipi (6 euros)

    > MERCREDI 

    Vous avez raté Stanley Brinks en avril 2010 à l’An Vert ? Gros coup de chance : Liège 3015 repasse les plats ! Un an et demi plus tard, André Herman Düne est en effet de retour en cité ardente, pour le plus grand bonheur des amateurs de folk déglingué. Il sera une nouvelle fois accompagné de Clémence Freschard, une petite amie qui avait bien failli lui voler la vedette lors de leur premier passage. Visiblement, Monsieur n’est pas du genre jaloux.

    A 20h30 à l’An Vert (6 euros)

    > VENDREDI

    Ils sont quatre, viennent de Lille et possèdent un sens du groove incroyable. Z.E.P. (pour Zone d’Expression Populaire) débarque à Liège pour dénoncer en musique les travers de notre société, en particulier le racisme. Un discours qui met le doigt là où ça fait mal sur des mélodies qui donnent envie de danser : joli pied de nez à ceux qui n’aiment pas le mélange des genres.

    A 22h à la Brasserie Sauvenière (7 euros)

  • Un nouveau tour de force pour Liège 3015

    The Wave Pictures, Liège 3015, l'An VertPlus rien n’arrête Liège 3015. En moins d’un an, le collectif s’est imposé parmi les principaux acteurs de la vie culturelle liégeoise. La clique est cette fois parvenue à attirer The Wave Pictures en cité ardente. Un petit tour de force, quand on sait à quel point ces londoniens sont prisés sur la scène pop-rock internationale.

    Petit rappel des faits. En décembre 2010, quelques mordus de musique s’associaient pour mettre sur pied des concerts en région liégeoise. Parmi eux, on retrouve notamment Nicolas Berwart et Nicolas Michaux, respectivement bassiste et chanteur d’Eté 67. Les contacts des uns et l’enthousiasme des autres a rapidement permis de déplacer des montagnes.

    Liège 3015 était déjà parvenu à marquer les esprits en avril dernier, à l’occasion du concert d’André Herman-Düne à l’An Vert. De passage à Liège pour présenter son nouveau projet Stanley Brinks, le chanteur parisien a visiblement apprécié l’accueil du public liégeois. On imagine en effet qu’il a mis son grain de sel dans la venue de The Wave Pictures, un groupe avec lequel il a plusieurs fois collaboré dans le passé. C’est que tout ce petit monde bosse tellement dur qu’ils étaient forcément amenés à se travailler ensemble un jour ou l’autre : Herman Düne est ainsi réputé pour avoir composé plus de 400 chansons en une dizaine d’années, tandis que les londoniens ont déjà publié onze albums en moins de neuf ans. 

    Cette productivité hallucinante nuit d’ailleurs à la qualité de « Beer in the Breakers », le dernier disque publié par le trio anglais. Dans un style qui n’est pas sans rappeler la pop sensible de Jonathan Richman et des Smiths, David Tattersall et sa bande alignent des mélodies plutôt bien fichues, mais qui souffrent de la comparaison avec celles gravées sur leurs opus précédents. Qu’à cela ne tienne. Si une chose ne fait aucun doute avec eux, c’est qu’ils n’ont pas fini de pondre des disques.

    > Liège 3015 présente The Wave Pictures, le 01/09 (20h) à l’An Vert (6 eur).