liege

  • Liège: Un programme de rêve pour les Fêtes de Wallonie

    Stromae2 (c) libre de droits.jpgA Liège, tous les prétextes sont bons pour faire la fête. Longtemps confinées à Namur, les Fêtes de Wallonie gagnent chaque année du terrain dans la cité ardente, qui est peu à peu devenue le deuxième centre névralgique des festivités.  Le programme riche et varié proposé ce week-end aura de quoi satisfaire les plus exigeants. Il ravira tout particulièrement les fans de musique live, qui se rendront en masse sur l’Esplanade St-Léonard et sur la place Saint-Lambert. Le Comité des Fêtes leur a en effet concocté deux bien jolies soirées.

    Les concerts du samedi débuteront dès 18h30 avec la prestation de The Mash. Déjà vus en première partie d’Indochine à Forest National, ces jeunes hutois viendront présenter un premier album à paraître prochainement.  On enchaînera ensuite avec Stereo Grand, Montevideo et Great Mountain Fire, trois formations qui séduiront les amateurs de mélodies pop-rock finement ciselées. L’excellent trio Puggy se produira ensuite en tête d’affiche, avant que les deux DJ de Mustang ne se charge de transformer St-Léonard en discothèque à ciel ouvert.

    La programmation du dimanche s’adressera à un public plus familial. Là aussi, on peut s’attendre à voir la grande foule se presser sur la place Saint-Lambert, notamment pour voir Stromae. L’an dernier, le chanteur avait laissé le public liégeois sur sa faim en se produisant accompagné de bandes préenregistrées et en ne proposant qu’une poignée de chanson. On peut compter sur lui pour rattraper le coup cette fois. Sarah Carlier et Claire Denamur constitueront les atouts-charme de la soirée, tandis que Marka viendra défendre son dernier album en date. Hommage au jazz et au swing, l’opus a été enregistré en région liégeoise et est sobrement baptisé « Made in Liège ». Un nom choisi par le chanteur Bruxellois pour affirmer son attachement à la cité ardente et son public. Qu’il se rassure, ce lien est tout à fait réciproque.

     > Deux soirées-concerts gratuites le 17/09 dès 18h30 sur l’Esplanade Saint-Léonard et le 18/09 dès 19h sur la place Saint-Lambert.

  • Cinéma: Adrien François tourne à Saint-Servais

    cinema, adrien, françois, liege, couloirLa valeur n’attend pas le nombre des années: à 20 ans à peine, Adrien François a déjà un certain CV en matière de cinéma, tant en qualité d’acteur qu’en étant lui-même réalisateur. Aujourd’hui, ce jeune réalisateur de Malmedy s’apprête à planter ses caméras dans les couloirs du Collège Saint-Servais, à Liège, our y tourner un court-métrage d’une douzaine de minutes: "Le Couloir".
    "C’est l’histoire de jeunes qui s’apprêtent à passer leurs examens et qui sont confrontés à des situations particulières, des situations humoristiques", explique Adrien François. "Le scénario, écrit par un ami, Florian Coheur, est vivant, rythmé et actuel. Et il sera servi par des acteurs de choix".
    Ah bon? Lesquels?
    "Il y aura Julien Courbey, Eric Godon qui a tourné dans "Rien à déclarer", Thomas Ancora ("Nuits Blanches"), David Antoine ("Club Camping" RTL), Stéphanie Van Vijve ("La chance de ma vie"), Zeki Sever ("Memories"), Thibaud Paligot ("Temens", "Huit de Trèfle") et Caroline Goergen ("Les Coulisses", "A tort ou à raison").
    Avec "Le Couloir", Adrien François n’en sera pas à son coup d’essai. Autodidacte complet, il fait ses premiers pas au théâtre à l’âge de 17 ans. En 2009, il lance son premier moyen métrage "Fais ton choix", dont il est l’auteur et le scénariste.
    "J’ai aussi rencontré deux personnes qui m’ont dit que je correspondrais bien au casting du film "La Régate", avec Sergi Lopez. Je n’ai pas été repris dans le casting, mais je me suis quand même rendu sur le tournage et j’y ai noué des contacts importants".
    Contacts qui se concrétisent rapidement et qui débouchent sur la première œuvre d’Adrien François en qualité de réalisateur: "Tremens". Il s’agit d’un pilote de série TV qui dure 32 minutes dont il est l’auteur et le réalisateur. Il y joue également un rôle, aux côtés de Julien Courbey, Issam Akel, Jonas Bloquet, Stéphane Pauwels...
    "Tremens raconte l’histoire de deux agents blasés et corrompus chargés d’enquêter sur un cas délicat de meurtre: deux jeunes mystérieusement assassinés à coups de pelle en pleine forêt...".
    Après "Tremens", le jeune cinéaste s’attaque à "Huit de Trèfle", un long-métrage pilote qu’il dirige. Le film a fait l’objet d’une présentation lors de la clôture du Festival international du Film Policier qui s’est déroulé du 7 au 10 avril dernier à Liège.
    Vient ensuite "Les Coulisses", une comédie tournée sous forme de capsule cinématographique qui sera suivie du "Couloir", que le jeune cinéaste tournera donc dans quelques jours, à Liège.
    Au total, en huit mois à peine, Adrien François aura ainsi donné naissance à quatre œuvres cinématographiques.
    Et il est visiblement en train de se faire un nom. Son but: se faire connaître dans les festivals européens pour se construire une crédibilité dans les milieux professionnels du cinéma. Ce qui semble vraiment en bonne voie.
    MICHEL VARGAS

  • La fanfare "Pouet en Stock" primée à Paris

    fanfare,pouet,stock,paris,liegeCocorico liégeois: la fanfare Pouet en Stock, qui participait pour la première fois au festival international de fanfares de Paris, y a remporté le Prix du Jury.
    Et ce n’était pas tout pour ses joyeux membres puisque, le lendemain, Pouet en Stock animait musicalement un grand jogging organisé dans le cadre prestigieux du Stade de France, à Paris.
    Cela a d’ailleurs donné l’occasion aux musiciens de poser fièrement, un peu comme une équipe de foot, sur la pelouse du stade installé à Saint-Denis. Prochaine étape pour la fanfare: les festivités du 15 août en Outremeuse...