puggy

  • Puggy choisit Spa pour sa dernière date belge de l’année

    Puggy4 (c) libre de droits.jpgOn n’a vu qu’eux pendant la saison des festivals. Au même titre que Stromae et Suarez, les bruxellois de Puggy peuvent se targuer du titre de grands chouchous du public belge cette année. Programmés dans tous les grands rassemblements de l’été, ils sont à chaque fois parvenus à susciter l’enthousiasme de fans qui ne se lassent visiblement pas de leurs mélodies pop, de leurs gueules d’anges et de leur énergie débordante. Puggy, c’est l’histoire d’un chanteur anglais, d’un bassiste français et d’un batteur suédois, tous trois réunis à Bruxelles par les aléas de la vie. Le groupe européen par excellence, comme le décriront de nombreux chroniqueurs. Après un premier essai baptisé « Dubois Died Today » et publié en 2007, le trio explose définitivement l’an dernier grâce à « Something You Might Like », un deuxième opus qui dégaine les tubes plus vite que son ombre. De « When You Know » à « I Do » en passant par « How I Needed You », le groupe a squatté les ondes radios tout au long de l’année qui a suivi. C’est pourtant sur scène que Matthew, Romain et Egil ont avant tout conquis leur réputation, ne rechignant pas à se farcir des milliers de bornes pour répondre à l’appel du public.  Ce samedi, nos trois globe-trotters préférés seront au Lido de Spa, pour leur toute dernière date en Belgique cette année. Deux semaines après avoir conquis l’Olympia de Paris, ils peuvent s’attendre à un nouveau triomphe.


     > Puggy + Kiss And Drive, le 03/12 (20h) au Lido de Spa
     > Préventes (€ 28) sur www.sherpa.be

  • Fêtes de Wallonie : les horaires sont connus

    Fêtes de Wallonie, l'Esplanade Saint-léonard, Place Saint-Lambert, Stromae, PuggyLe Comité des Fêtes de Wallonie a communiqué l'horaire exact des différents concerts prévus ce week-end sur l'Esplanade Saint-léonard et la Place Saint-Lambert. Si vous ne voulez pas manquer votre groupe favori, suivez le guide !

     

    Samedi 17 septembre sur la Place St-Léonard

    Stereo Grand : 18h30
    The Mash : 19h30
    Great Mountain Fire : 20h30
    Montevideo : 21h30
    Puggy (photo) : 22h50
    Mustang en DJ-set : 0h30

    Dimanche 18 septembre sur la Place St-Lambert

    Sarah Carlier : 19h30
    Marka : 20h10
    Claire Denamur : 21h10
    Stromae : 22h10

  • Liège: Un programme de rêve pour les Fêtes de Wallonie

    Stromae2 (c) libre de droits.jpgA Liège, tous les prétextes sont bons pour faire la fête. Longtemps confinées à Namur, les Fêtes de Wallonie gagnent chaque année du terrain dans la cité ardente, qui est peu à peu devenue le deuxième centre névralgique des festivités.  Le programme riche et varié proposé ce week-end aura de quoi satisfaire les plus exigeants. Il ravira tout particulièrement les fans de musique live, qui se rendront en masse sur l’Esplanade St-Léonard et sur la place Saint-Lambert. Le Comité des Fêtes leur a en effet concocté deux bien jolies soirées.

    Les concerts du samedi débuteront dès 18h30 avec la prestation de The Mash. Déjà vus en première partie d’Indochine à Forest National, ces jeunes hutois viendront présenter un premier album à paraître prochainement.  On enchaînera ensuite avec Stereo Grand, Montevideo et Great Mountain Fire, trois formations qui séduiront les amateurs de mélodies pop-rock finement ciselées. L’excellent trio Puggy se produira ensuite en tête d’affiche, avant que les deux DJ de Mustang ne se charge de transformer St-Léonard en discothèque à ciel ouvert.

    La programmation du dimanche s’adressera à un public plus familial. Là aussi, on peut s’attendre à voir la grande foule se presser sur la place Saint-Lambert, notamment pour voir Stromae. L’an dernier, le chanteur avait laissé le public liégeois sur sa faim en se produisant accompagné de bandes préenregistrées et en ne proposant qu’une poignée de chanson. On peut compter sur lui pour rattraper le coup cette fois. Sarah Carlier et Claire Denamur constitueront les atouts-charme de la soirée, tandis que Marka viendra défendre son dernier album en date. Hommage au jazz et au swing, l’opus a été enregistré en région liégeoise et est sobrement baptisé « Made in Liège ». Un nom choisi par le chanteur Bruxellois pour affirmer son attachement à la cité ardente et son public. Qu’il se rassure, ce lien est tout à fait réciproque.

     > Deux soirées-concerts gratuites le 17/09 dès 18h30 sur l’Esplanade Saint-Léonard et le 18/09 dès 19h sur la place Saint-Lambert.