shoot me again

  • Concerts dans la Province : notre sélection de la semaine

    Suarez1 (c) Bang!.jpgIl n’y a rien de tel qu’un long week-end pour vous donner des fourmis dans les jambes et l’estomac dans les talons. Cette semaine, notre menu de concerts est à la fois copieux, savamment épicé et savoureux. Bon appétit !

    > SAMEDI 28/04

    La saison des festivals est lancée. Premier à dégainer cette année, le Festival de Stoumont, qui réunira notamment Marc Morgan, Suarez (photo) et des cover-bands d’Indochine et de Pierre Rapsat. Une mise en jambe idéale avant l’été (€ 12 en prévente).

    > DIMANCHE 29/04

    Si vous n’avez pas peur d’être bousculé dans vos habitudes musicales, on vous conseille de faire un tour ce dimanche du côté du Carlo Levi. Le collectif liégeois Shoot Me Again y réunira en effet La Otracina et In Zaïre, deux formations proposant des styles que vous n’entendrez nulle part ailleurs. Les premiers sont originaires de Brooklyn et pratiquent un mélange absolument irrésistible de rock bien lourd et de sonorités psychédéliques. Les seconds viennent quant à eux tout droit d’Italie et saupoudrent leurs influences funk et dub de rythmiques africaines. Faites-nous confiance, vous n’en sortirez pas indemne (€ 5).

    > VENDREDI 04/05

    C’est un des grands bonhommes de la scène pop-rock en Belgique. Actif depuis près de 15 ans avec son projet Sharko, l’arlonais David Bartholomé a publié l’an dernier « Cosmic Woo Woo », son premier album solo. L’auteur des tubes « Sweet Protection », « Spotlite »  ou encore « Excellent » sera vendredi soir au Spirit’ of 66, pour le plus grand bonheur des fans de rock qui ne se prend pas au sérieux (€ 14).

    > VENDREDI 04/05

    Initialement prévu en janvier dernier, le concert de  Loïc B.O. and the Frantic Lovers à l’An Vert aura finalement lieu ce vendredi. Le leader de ce quatuor originaire de Namur n’est autre que Loïc Bodson, connu pour avoir ouvert la voie à toute la scène pop-rock wallonne avec Flexa Lyndo. Celui qui s’est aussi distingué au sein de Bambi Kramer dévoile ici une facette plus sombre et intimiste de sa personnalité. Intriguant (€ 6).

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

    Xamanek.jpgEnvie d’assister à un concert ? Notre spécialiste-maison vous a dégotté la crème des évènements du genre organisés cette semaine dans la région. Suivez le guide !

    > SAMEDI

    Shoot Me Again a le vent en poupe. Quelques semaines après la venue de The Decline à l’InsideOut, le collectif liégeois revient avec un nouveau concept qui sent le souffre. Baptisé Belgian Khaos, ce mini-festival permettra de voir à l’œuvre deux groupes punk-rock flamands et deux wallons, unis par la volonté de nous massacrer les tympans. Nos politiciens devraient en prendre de la graine.

    A 20h à la Zone (6 euros).

    > LUNDI  

    Pas besoin d’être nombreux pour faire du boucan. Originaires de Nashville dans le Tenessee, les frères Jake et Jamin Orrall ont créé Jeff the Brotherhood, un duo qui séduira les fans des Ramones, de Weezer et de Nirvana. De passage en Europe pour défendre leur deuxième album, les frangins sont bien décidés à y marquer les esprits.

    A 20h à l’Escalier (6 euros).

     > MERCREDI  

    Attention : star en herbe. Souvent comparé à son compatriote Damien Rice, le chanteur irlandais John Carrie est jusqu’ici le secret le mieux gardé de son pays. Déjà vu en première partie des Cranberries, de George Benson et de Paul Personne, il ne demande qu’à vous séduire.

    A 21h au Tipi (gratuit).

     > JEUDI

    Vous aimez boire un verre en vous donnant bonne conscience ? Le Centre culturel de Flémalle a pensé à vous ! En mai dernier, il lançait le concept des « concerts à la pompe », une formule où l’entrée est gratuite et le prix des boissons majoré. On y verra cette fois les sympathiques liégeois de Xamanek (photo), décidément jamais bien loin quand il s’agit de faire la fiesta !

    A 20h au Centre culturel de Flémalle (gratuit).

     > VENDREDI

    Le folk wallon existe, il s’appelle Moladji. Avec leurs textes évoquant l’ONEM, les terrains de foot délabrés et les aléas du quotidien, David Ricci et sa bande ont su mettre en musique le quotidien de nos trois millions et demi de concitoyens. Miroir, mon beau miroir, suis-je aussi touchant que dans ces ravissantes chansons ?

    A 20h aux Chiroux (10 euros en prévente).