the wave pictures

  • Un nouveau tour de force pour Liège 3015

    The Wave Pictures, Liège 3015, l'An VertPlus rien n’arrête Liège 3015. En moins d’un an, le collectif s’est imposé parmi les principaux acteurs de la vie culturelle liégeoise. La clique est cette fois parvenue à attirer The Wave Pictures en cité ardente. Un petit tour de force, quand on sait à quel point ces londoniens sont prisés sur la scène pop-rock internationale.

    Petit rappel des faits. En décembre 2010, quelques mordus de musique s’associaient pour mettre sur pied des concerts en région liégeoise. Parmi eux, on retrouve notamment Nicolas Berwart et Nicolas Michaux, respectivement bassiste et chanteur d’Eté 67. Les contacts des uns et l’enthousiasme des autres a rapidement permis de déplacer des montagnes.

    Liège 3015 était déjà parvenu à marquer les esprits en avril dernier, à l’occasion du concert d’André Herman-Düne à l’An Vert. De passage à Liège pour présenter son nouveau projet Stanley Brinks, le chanteur parisien a visiblement apprécié l’accueil du public liégeois. On imagine en effet qu’il a mis son grain de sel dans la venue de The Wave Pictures, un groupe avec lequel il a plusieurs fois collaboré dans le passé. C’est que tout ce petit monde bosse tellement dur qu’ils étaient forcément amenés à se travailler ensemble un jour ou l’autre : Herman Düne est ainsi réputé pour avoir composé plus de 400 chansons en une dizaine d’années, tandis que les londoniens ont déjà publié onze albums en moins de neuf ans. 

    Cette productivité hallucinante nuit d’ailleurs à la qualité de « Beer in the Breakers », le dernier disque publié par le trio anglais. Dans un style qui n’est pas sans rappeler la pop sensible de Jonathan Richman et des Smiths, David Tattersall et sa bande alignent des mélodies plutôt bien fichues, mais qui souffrent de la comparaison avec celles gravées sur leurs opus précédents. Qu’à cela ne tienne. Si une chose ne fait aucun doute avec eux, c’est qu’ils n’ont pas fini de pondre des disques.

    > Liège 3015 présente The Wave Pictures, le 01/09 (20h) à l’An Vert (6 eur).