MawMaw : le retour des Liégeois qui ont fâché Donald Trump

Il y a du neuf sur la scène liégeoise. Ancien membres de TheMissUniverses, Yannick Albert et Laurent Richter reviennent aujourd’hui avec un nouveau projet baptisé MawMaw. Un seul morceau à leur actif pour l’instant, une petite bombe appelée « The Rope », mais aussi une vingtaine d’autres compositions qu’ils s’apprêtent à dévoiler au compte-goutte. Portrait.

Yannick Albert et Laurent Richter, c’est avant tout une polémique dont ils se seraient bien passés. En mars 2013, ils font encore partie de TheMissUniverses lorsqu’ils reçoivent un courrier en provenance d’un cabinet d’avocats new-yorkais. Sur ordre d’un certain… Donald Trump, alors propriétaire du concours de beauté Miss Univers, le groupe liégeois se voit contraint de changer de nom. Ce sera Girls Say No… avant que les deux acolytes ne décident de se lancer dans un tout nouveau projet.

« MawMaw est né il y a deux ans et demi », confie Yannick Albert, qui se charge des claviers et du chant. « Laurent et moi avons commencé à nous échanger des idées et à composer de nouveaux morceaux. Nous en avons aujourd’hui une bonne vingtaine. Trois musiciens nous ont ensuite rejoints pour nous accompagner sur scène. Nos prochains concerts sont prévus le 3 mai à Vielsalm et le 22 juin au festival Vibrations à Malmedy. »

Pas (encore) d’album, mais des singles en cascade

Publié le 29 mars dernier, le premier single de MawMaw est accompagné d’un clip délirant. On y voit Yannick et Laurent grimés et embarqués dans un drôle de cortège carnavalesque. Au niveau du son, le titre fait penser à des formations comme Empire of the Sun et MGMT, avec ce subtil mélange de synthés et de mélodies qui font mouche d’entrée de jeu. « C’est clairement notre morceau le plus catchy », avoue Yannick. « Le suivant s’appellera ‘Slow’ et sera diffusé à la fin de l’été. Nous ne prévoyons pas de publier un album pour l’instant. Aujourd’hui, les gens consomment surtout de la musique via les playlists en ligne. Nous préférons donc sortir un nouveau morceau tous les trois ou quatre mois que publier un album puis disparaitre de la circulation. »

Pour leur nom, Yannick et Laurent ont donc cette fois choisi MawMaw, un patronyme sans signification particulière mais qui se retient aussi facilement que leurs refrains. Reste à savoir si Donald Trump y trouvera encore quelque chose à redire.

G.S. 

 > MawMaw – « The Rope », disponible sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement.
 > En concert le 3 mai à La S Grand Atelier à Vielsalm (entrée gratuite) et le 22 juin au festival Vibrations à Malmedy (entrée gratuite).
 > www.facebook.com/wearemawmaw
 

Photo : Servais

Les commentaires sont fermés.