Un premier album pour Les Anonymes, le mystérieux groupe de rap liégeois

On encense souvent ceux qui brûlent les étapes. Ces phénomènes qui, à l’instar d’un Stromae ou d’un Roméo Elvis, sont passés du statut de parfait inconnu à celui de star de la musique en quelques mois à peine. Pourtant, ceux qui grandissent patiemment sont tout aussi admirables. Et les membres du groupe de rap liégeois Les Anonymes ont beau avoir collaboré avec le frère d’Angèle dans le passé, ils appartiennent clairement à la deuxième catégorie.

Leurs fans, ce DJ et ces trois MC’s ont été les chercher un par un, au fil de leurs concerts et des nouvelles compositions. Sept ans après leurs débuts, ils ont franchi un nouveau cap en publiant « Rituel », leur excellent premier album. Chronique d’une ascension patiente et linéaire vers les sommets.

« Les trois MC’s du groupe se connaissent depuis plus de 15 ans », confie un des membres sous le couvert de l’anonymat, posture de départ oblige. « Nous avons rencontré notre DJ en 2012 et nous avons commencé à composer des morceaux tous ensemble. Quelques mois plus tard, nous nous sommes inscrits à un concours de rap à Bruxelles. A l’époque, nous n’avions pas encore réfléchi à un nom. C’est alors que nous avons décidé d’être Les Anonymes, en réaction à tous ces rappeurs qui font de l’autopromotion en permanence. »

Des masques ou du maquillage sur scène

Avec le quatuor, on est en effet à mille lieues de ces rappeurs qui passent leur temps à rouler des mécaniques. Plus inspirés par le rap à l’ancienne, Les Anonymes préfèrent poser leur regard sur notre quotidien. Parfois acerbe, mais jamais moralisateur. Des observations qu’ils délivrent masqués, pour que le message aie enfin plus d’importance que le messager. « En concert, nous dissimulons nos visages derrières des masques ou du maquillage », expliquent-ils. « Mais c’est parfois un peu compliqué à gérer. On se demande parfois si on ne devrait pas justement montrer qui nous sommes lorsqu’on est sur scène, pour offrir une exclusivité au public. »

Sera-ce le cas aux Ardentes, où ils se produiront le 6 juillet sur la grande scène ? « Difficile à dire pour l’instant », avancent-ils prudemment. « On doit encore y réfléchir. Mais une chose est sûre : on a envie de marquer le coup. On a vécu de grands moments dans le public du festival, notamment lors du concert de NTM l’an dernier. Ce sera un grand honneur pour nous de pouvoir nous produire au même endroit ».

Petit à petit, Les Anonymes deviennent de plus en plus connus.

G.S. 

 > Les Anonymes – « Rituel », disponible chez les disquaires et sur les plateformes de streaming et de téléchargement.
 > En concert le 6 juillet aux Ardentes.

 

Les commentaires sont fermés.