Les Fêtes de Wallonie se dédoublent avec les Nuits Indés

A Liège, tous les prétextes sont bons pour faire la fête. Longtemps confinées à Namur, les Fêtes de Wallonie gagnent chaque année du terrain dans la cité ardente, qui est peu à peu devenue le deuxième centre névralgique des festivités. La preuve avec l’apparition cette année d’un nouvel évènement gratuit, en marge des concerts sur la place Saint-Lambert. Baptisé « Les Nuits Indés », il se déroulera sur la place Saint-Etienne et mettra en valeur les talents musicaux de la région.

« Cela fait déjà quelques années que des concerts ont lieu sur la place Saint-Etienne », précise Gilles Peeters, le responsable provincial du Service musique et danse. « Nous avons seulement décidé de leur donner plus d’ampleur. La Wallonie regorge d’artistes renommés, particulièrement en Province de Liège. Nous pensions qu’il était temps de les exposer au grand public, dans le cadre d’un évènement à la fois populaire et qualitatif. La place peut accueillir environ 2500 personnes. Nous espérons qu’elle sera noire de monde tous les soirs »

Trois soirées ont dès lors été mises en place, chacune articulée autour d’un style musical particulier. La programmation du vendredi fera ainsi la part belle au hip hop. On y verra d’abord Le Dé, Venlo et Lord & Hardy (photo), trois projets liégeois qui valent largement le détour. En clôture, le bruxellois Le Motel viendra montrer de quel bois il se chauffe. Ancien acolyte de Roméo Elvis et de Veence Hanao, il n’a pas son pareil pour faire monter la pression.

It It Anita1 (c) Jan Rijk.jpg

Du rock & roll made in Liège

Le lendemain dès 18h40, place aux guitares avec Valeero. Auteurs d’un excellent premier EP il y a deux ans, ce groupe liégeois propose un son rock à la fois énergique et tendu. Ils seront suivis par les Français de Bison Bisou puis par It It Anita (photo : Jan Rijk), dont l’excellent album « Laurent » vient à peine d’être réédité en édition Deluxe. Si vous n’avez jamais vus les gaillards en Live, préparez-vous à une véritable onde de choc, quelque part entre Nirvana et Sonic Youth. On pourra d’ailleurs en dire autant d’Experimental Tropic Blues Band, le groupe appelé à clôturer la soirée. Dans un style plus rockabilly, le trio liégeois fait partie de ces artistes qu’il faut avoir vu au moins une fois en live avant de brûler en enfer.

Ykons1 (c) libre de droits.jpg

La révélation Ykons

La programmation du dimanche s’adresse quant à elle aux fans d’électro-pop. Les concerts débuteront dès 17h30 avec le Bruxellois Halehan, puis se prolongeront avec les excellents Ykons (photo). Véritable révélation de la saison des festivals, où ils ont tout emporté sur leur passage, ces cinq Herviens n’ont pas fini de faire parler d’eux, croyez-nous. La fête se terminera en beauté avec R.O x Konoba, qui aura l’honneur de clôturer cette première édition d’un évènement qui nous met d’ores et déjà l’eau à la bouche. On en connaît qui auront une mine fatiguée, lundi matin au boulot ou sur les bancs de l’école.

G.S. 

 > Les Nuits Indés, du 13 au 15 septembre sur la place Saint-Etienne
 > Entrée gratuite
 > Infos et programme complet sur www.provincedeliege.be/fr/nuitsinde

Les commentaires sont fermés.