Le festival Voix de Femmes bat son plein

S’il ne fallait en garder qu’un, ce serait sûrement celui-là. De tous les évènements culturels organisés en Province de Liège, le festival Voix de Femmes est sans doute le plus précieux. Dans une époque où les dames doivent encore et toujours se battre pour leurs droits, il soutient et accompagne les artistes féminines du monde entier dans leurs projets. Il bat son plein depuis le 10 octobre et nous propose encore quelques très beaux rendez-vous jusqu’à sa soirée de clôture, prévue samedi prochain.

Ce dimanche, Voix de Femmes lancera les festivités dès midi sur l’esplanade Tivoli, à l’occasion d’une parade afroféministe. Sur le coup de 15h, on se rendra ensuite au Kultura, pour un goûter musical en compagnie de Tomoko Sauvage et Félicia Atkinson. Ces deux artistes singulières auront pour mission de nous faire rêvasser en douceur à l’heure de la sieste. On vous conseille surtout de ne pas louper la première, qui a conçu elle-même un synthétiseur naturel assemblant l’eau, la céramique et l’électronique. Fabuleux.

Dès mardi, Voix de Femmes s’installe au Reflektor

Mardi, place aux concerts avec la venue de Nadah El Shazly (photo) et Flowers au Reflektor. La première est Egyptienne et propose un mélange inattendu de prose arabe, de jazz, de hip hop et d’électro expérimentale, pour un résultat aussi personnel que séduisant. Les secondes sont originaires d’Amsterdam et font du rock stoner en duo. Roos Pollmann (chant et guitare) et Judith van Oostrum (batterie) ont sorti cette année « Doom City », un premier album qui fait grand bruit… dans tous les sens du terme.

Alsarah & the Nubatones1 (c) libre de droits.jpg

Le lendemain, on visitera une nouvelle fois le monde avec les Américains d’origine soudanaise d’Alsarah & The Nubatones (photo) et les Turcs de Derya Yildirim & Grup Şimşek. Les deux projets ont en commun de mélanger les répertoires traditionnels de leurs pays respectifs avec des sonorités plus contemporaines, ce qui leur donne un joli coup de sang neuf. Samedi soir, enfin, l’Américaine Sneaks et l’Israélienne Victoria Hanna se chargeront de clôturer cette quatorzième édition du festival. Entre le hip hop à la sauce post punk de la première et la musique hébraïque traditionnelle remise au goût du jour de la seconde, difficile de trouver une ligne directrice. C’est mal connaître les dames et leur légendaire capacité à apprécier plusieurs choses en même temps.

G.S.

 > Festival Voix de Femmes, jusqu’au 26 occtobre à Liège.
 > Infos et réservations via festival.voixdefemmes.org

Les commentaires sont fermés.