Trois pianistes liégeois à l’honneur au Reflektor

On dit que nul n’est prophète en son pays. C’est notamment le cas en musique, une discipline où les artistes du cru n’ont pas toujours l’occasion de faire entendre leur voix. Liège regorge pourtant de talents, comme en témoigne le rayonnement de certains hors de nos frontières. Ce sont ces musiciens plus connus à l’étranger que sur leurs terres que le pianiste Julien Wathelet a décidé de mettre en évidence, à l’occasion d’un concert qui aura lieu ce dimanche au Reflektor.

Julien Wathelet se définit lui-même comme un autodidacte. Il a d’abord appris à maîtriser son instrument dans des cours privés avant de se lancer comme compositeur moderne. Surpris du manque de notoriété de certains musiciens liégeois sur leurs terres, il a décidé de prendre les choses en main. « J’ai beaucoup voyagé à l’étranger », confie-t-il. « Quand on va à Paris ou à Milan, on se rend compte que les artistes du cru bénéficient d’une bien plus grande exposition. A Liège, on a plutôt tendance à regarder ce qui se fait ailleurs, en négligeant les talents locaux. Mais ceux qui font ça passent à côté de quelque chose, car certains musiciens liégeois possèdent une très belle réputation internationale. »

Johan Dupont3 (c) R. Hansenne.jpeg

Passer de l’ombre à la lumière

Pour ce premier spectacle baptisé Dream On Piano, Julien a invité Pascal Mohy et Johan Dupont à se produire avec lui au Reflektor. Le premier a notamment reçu le Django D’Or des jeunes talents au début de sa carrière et accompagné la chanteuse Mélanie De Biasio dans sa tournée internationale. Resident du Reflektor, Johan Dupont a quant a lui été musicien pour la regrettée Mauranne. Des lettres de noblesse qui leur valent à tous les deux une jolie cote parmi les professionnels. « Ils ont l’habitude de se mettre au service des autres », sourit Julien Wathelet. « Mais cette fois, ils seront eux-mêmes à l’avant plan. On commencera avec Pascal Mohy, qui proposera un set aux accents jazz, puis moi, dans un registre plus moderne. Johan Dupont clôturera la soirée dans un style ragtime très animé, avec un invité-surprise sur quelques morceaux. »

Si vous ne savez pas encore de quel bois ces artistes se chauffent, il est grand temps d’aller en juger par vous-mêmes.

G.S. 

 > Dream on Piano avec Pascal Mohy, Johan Dupont et Julien Wathelet, le 03/11 (20h) au reflektor.
 > Préventes (18,50 euros) disponibles via www.reflektor.be

Julien Wathelet1 (c) libre de droits.jpg

Les commentaires sont fermés.