Clovis Cornillac: "Je ne m’ennuie jamais à Liège"

Vous êtes de retour dans une ville que vous connaissez bien !

Liège, pour moi, c’est avant tout Bouli Lanners. C’est mon pote depuis toujours. Chaque fois que je viens à Liège, je passe le voir. Il est actuellement en Ecosse pour le tournage de son film. Je compte aller lui faire un coucou prochainement. J’ai aussi tourné un film à Liège et j’y ai même joué au théâtre.

 

Vous aimez ce côté festif de Liège ?

On connaît tous cet aspect de Liège qui en fait son charme. Je ne suis pas un noceur dans l’âme. Tout dépend des gens, du moment et du contexte. La fête liégeoise est celle que j’aime. On y fait la fête naturellement. J’aime cette simplicité et cette spontanéité. Il y a un vrai plaisir et une puissante affection des gens, qui y sont chaleureux et authentiques.

Dix ans après, que gardez-vous comme souvenirs du Carré ?

On m’en avait parlé à Bruxelles. Si tu vas à Liège, passe par le Carré. C’est d’ailleurs pour ça que j’avais évoqué avec vous à l’époque l’envie de découvrir ce quartier. J’avais également passé une soirée avec Bouli. Nous avions été manger au restaurant avant de faire la tournée des bars. Je préfère ce genre de sortie improvisée à une soirée dans une grande discothèque où je m’ennuie. Mais je ne me suis jamais ennuyé à Liège.

 

 

Un mot sur ce festival ?

Quand un festival me plaît et que j’ai du temps, c’est toujours un véritable plaisir de venir à la rencontre des gens. En tant qu’invité d’honneur, avec ou sans film à présenter, j’y venais de toute façon. Et puis, pouvoir présenter ce film à une « Ladies » est tellement génial et incongru que l’idée me plaisait.

Votre nouveau film « Les Vétos » sortira en janvier

C’est un film sans prétention, tout simple et avec une vraie poésie. Je me suis rendu compte qu’il n’y avait jamais eu de film sur les vétérinaires. J’étais jaloux de ne pas avoir eu l’idée avant. Il y a une vraie tendresse dans ce film.

Le prochain Astérix sera réalisé et interprété par Guillaume Canet…

Je garde un très bon souvenir d’Astérix. C’était une belle aventure. Pour moi, la page est tournée. Je suis trop vieux pour le rôle. Guillaume m’en a touché un mot récemment. C’est quelqu’un que j’aime beaucoup. Son film sera tourné en Chine. Un tournage qui sera certainement difficile. Mais je lui souhaite le meilleur et surtout qu’il régale les gens qui aiment Astérix. VINCENT ARENA

Photos: Laura Hollange.

Les commentaires sont fermés.