Sur « The Sources », Nosta 2 Larue revient à ses fondamentaux

Il a la musique dans la peau. DJ dans de nombreux établissements liégeois depuis de longues années, Fabian Larue est aussi un animateur radio et un producteur de talent. Sous le nom de Nosta 2 Larue, il a récemment publié « The Sources », son quatrième album studio. Et si les trois premiers étaient seulement disponibles sur les plateformes de streaming et de téléchargement, celui-ci est bel et bien sorti en version physique.

« La musique s’est complètement dématérialisée ces dernières années », note le DJ liégeois. « Mais je tenais malgré tout à ce que cet album soit disponible en CD. Pouvoir le toucher, le prendre avec soi, inspecter la pochette… tout cela ajoute une dimension particulière. Moi-même, j’ai toujours aimé acheter les disques des artistes que j’apprécie. »

« Les africains de Liège ont trouvé mon surnom »

Connu pour sa capacité à enflammer les dancefloors, Nosta se distingue par ses nombreuses influences. New Wave dès les années ’80, hip hop et R&B plus tard… il fait partie de ces artistes qui ne portent pas d’œillères. Une curiosité qu’il met à profit dans ses propres morceaux, où le style techno est accompagné d’accents soul, funk et disco. « Mon surnom, je le dois à la communauté africaine de Liège », sourit-il. « Je mixais dans leurs soirées et ils me disaient que mes sets avaient un côté nostalgique, avec tous les vieux morceaux que j’y intégrais. La deuxième partie vient de mon nom de famille, bien entendu, mais aussi du fait que j’ai toujours été attaché aux musiques urbaines. Ce qui n’était qu’une blague au départ a fini par me coller à la peau et à m’accompagner tout au long de ma carrière. »

Des chanteurs et chanteuses du monde entier

Baptisé « The Sources » car Fabian y revient à ses fondamentaux, ce quatrième album est aussi l’occasion de collaborer avec différents chanteurs. Parmi eux, le Liégeois B Rock , mais aussi un américain, une française ou encore une australienne. « Il existe des banques de sons sur internet », explique-t-il. « Des chanteurs du monde entier y déposent des mélodies que l’on peut sélectionner librement. Je choisis celles qui m’inspirent et je compose des morceaux pour les accompagner. Je contacte bien entendu aussi les chanteurs pour leur demander s’ils acceptent que j’utilise leur voix. Généralement, l’accueil est extrêmement positif. »

Sur le disque, il n’est pas rare d’entendre plusieurs voix fort différentes. Des voix féminines soul se marient alors avec des flows de rappeur et des envolées plus funky. L’art de mélanger les genres, encore et toujours. C’est comme une deuxième nature dans le chef de Nosta.

G.S.

 > Nosta 2 Larue - « The Sources », disponible chez les disquaires et sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement.

Les commentaires sont fermés.