Le festival Jazz à Liège reporté en septembre

Ce fut une décision difficile à prendre, mais inéluctable. Initialement prévu du 14 au 17 mai, le festival Jazz à Liège a été déplacé du 10 au 13 septembre. La majorité des concerts ont heureusement pu être conservés, dont les évènements-phares que représentaient les spectacles de Vincent Delerm, Stacey Kent et Ibrahim Maalouf (photo) au Forum. Tous les tickets déjà achetés restent valables, mais les organisateurs ont promis de rembourser tous ceux pour qui la nouvelle date ne convient pas.

« Ca fait déjà plusieurs jours que nous travaillons sur ce report », explique Fabrice Lamproye, le responsable de la programmation. « Les recommandations du Gouvernement ne vont pas plus loin que le 19 avril, mais nous sommes bien conscients qu’un retour à la normale n’est pas pour tout de suite. Nous avons donc contacté les agents des artistes et les propriétaires des salles pour leur proposer de tout déplacer à la rentrée. Ils se sont heureusement tous montrés très compréhensifs. C’est une situation tout à fait inédite, elle touche le monde du spectacle comme bien d’autres domaines. On s’adapte au fur et à mesure, en espérant que la vie pourra reprendre son cours le plus vite possible. »

An Pierlé2 (c) libre de droits.jpg

An Pierlé reviendra une autre fois

A l’impossible, nul n’est tenu. Certains concerts sont donc malheureusement annulés. L’Anversoise An Pierlé (photo) ne pourra notamment pas être de la fête, un de ses musiciens ayant déjà pris d’autres engagements à la même période. Elle a néanmoins promis de revenir bientôt à Liège, elle qui s’apprête à sortir un nouvel album. « Environ 80% de l’affiche est préservée », souffle Fabrice Lamproye, visiblement soulagé. « Et dans la majorité des cas, les concerts auront lieu dans la même salle. Nous allons prochainement annoncer des remplaçants pour les artistes qui ne viendront pas. Et le public pourra se faire rembourser si la nouvelle date ou la programmation ne leur convient pas. Il faut cependant être conscient que c’est un gros coup dur pour nous. Nous comptons sur la solidarité de nos nombreux habitués. Nous avons plus que jamais besoin de leur soutien pour sauvegarder le festival. »

Pour son trentième anniversaire, Jazz à Liège aurait clairement mérité de se dérouler dans de meilleures conditions. Il n'en sera que plus beau en septembre, quand ce fichu virus aura enfin été vaincu.

G.S.

Les commentaires sont fermés.