- Page 5

  • Le "M" à Boncelles revient ce samedi en mode "Dooz Club"

    L’ancien Millenium à Boncelles va une nouvelle fois refaire surface ce samedi soir après plusieurs semaines d’interruption. Après une soirée de gala jeudi dernier avec Pamela Anderson en guise de marraine, la soirée de ce samedi sera la première ouverte au grand public.

    L’occasion de découvrir des lieux rénovés mais également un nouveau concept en boîte. Pour cette 3e réouverture, les gérants du désormais « M » ont effectué un sacré virage. Désormais tous les samedis, il faudra compter avec le « Dooz Club ». Laurent Vieilletoile et son équipe ayant décidé de confier les rênes du samedi soir à deux jeunes Liégeois. Il y a deux ans, Serge et Alex lançaient à Liège les soirées Gooseberry avec un certain succès à la clé. « C’était un pari osé », intervient Laurent Vieilletoile du « M ». « Allier musique électro et dubstep à Liège, c’était un pari audacieux. » Si cette tendance musicale née à Londres fonctionne à merveille en Angleterre et en Allemagne, elle fait plutôt office de véritable ovni à Liège. « Pourtant, c’est une tendance et une composante de la musique électro qui tend doucement à remplacer la techno dans le cœur des plus jeunes. Au nord du pays et en Allemagne, la dubstep est reconnue et appréciée. La programmation de la dernière édition d’I Love Techno était composée à 80% de dubstep. C’est un signe qui ne trompe pas. »

    Reste à voir maintenant si le public liégeois accrochera. « Notre cible principale les samedis soirs est les 18-25 ans », enchaîne Laurent Vieilletoile. « Ce sont principalement des étudiants qui ne trouvent pas leur bonheur musical dans les boîtes à Liège. Mis à part durant les Ardentes ou les Transardentes, ils doivent souvent s’exiler en dehors des frontières de notre province. Désormais, ils auront un point d’attache chez nous tous les samedis. »

    Pour agrémenter le tout, cinq DJ’s spécialisés dans le domaine ont été conviés à se produire. Outre les deux résidents liégeois des soirées Gooseberry, Nanophonyk et Vosky, trois invités du célèbre label Boysnoize seront de la partie : l’Allemand D.I.M et deux Français résidents à Berlin Bobmo et Das Glow. L’entrée est de 10 euros à partir de 22h00. Des navettes au départ de la place Saint-Lambert sont prévues. Infos : www.doozclub.be

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

    le tipi,chickfight,la zone,centre culturel de seraing,honest houseMorning Dead, Chickfight et Rorcha, le 17/09 (20h) à la Zone (5 eur)

    Nouveau venu dans la vie culturelle liégeoise, le collectif Bogeyman a choisi d’axer sa programmation sur les groupes liégeois, un vivier qui semble en effet intarissable. Pour cette grande première, on pourra voir à l’oeuvre Rorcha, Chickfight (photo) et Morning Dead. Avec ces trois formations 100% rock ‘n’ roll, les murs de la Zone s’apprêtent à trembler. 

    Reiziger, Taifun et Fago Sepia, le 17/09 (20h) au Tipi (8 eur)

    Attention : groupe-culte. En 2001, les limbourgeois de Reiziger publiaient « My Favourite Everything », un disque majeur dans l’histoire du rock belge. Dans la foulée, le quatuor surprenait tous ses fans en décidant de se séparer. Reiziger semble avoir aujourd’hui digéré ce succès. Après un retour à la scène annulé pour les raisons que l’on sait le mois dernier au Pukkelpop, les voilà de passage en cité ardente, à l’initiative du collectif Honest House.

    Baum et Patrick Bischop, le 21/09 (21h) au Tipi (gratuit)

    Mercredi soir, le Tipi se mettra aux couleurs de la Suisse. Les réjouissances commenceront avec le folk vaporeux du bernois Patrick Bischop, qui viendra présenter son nouvel EP « Birds of Lima ». Elles se prolongeront ensuite avec Baum, un jeune auteur-compositeur repéré par Peter Gabriel et qui s’est déjà produit en première partie de Van Morrison et du Jon Butler Trio.  Tout ça pour pas un rond ! Les autres salles feraient bien d’en prendre de la graine.

    Tribute to The Clash, le 23/09 (20h) au centre culturel de Seraing (5 eur en prévente – 7 eur sur place)

    « London Calling », « I Fought The Law », « Should I Stay or Should I Go »... En neuf années d’existence, The Clash a marqué le rock international de son empreinte. C’est à ce groupe toujours aussi emblématique que le centre culturel de Seraing rendra hommage, avec les covers bands Acetylene et The Foe Square. Le punk-rock n’a pas encore dit son dernier mot.

  • Festivals dans la Province : il y en aura pour tous les goûts

     attic rock festival,tempocolor,ibrahim maalouf,tribute terril festival,metal festival alleur Metal Festival Alleur, le 17/09 (19h30) au centre culturel d’Ans-Alleur (4,50 eur en prévente – 6,50 eur sur place)

    Amis ansois, préparez vos boules quiès. Pour leur concert de rentrée, les organisateurs des soirées Metal Festival ont choisi d’inviter Negative Way, Pulver One et Bleed au centre culturel d’Ans-Alleur. Soyons clair : le style agressif et sans concession de ces trois formations ne plaira pas à toutes les oreilles. Mais dans le genre « concert qui déménage », impossible de trouver mieux ce week-end.

      > Tribute Terril Festival, le 17/09 (11h) à la Maison des Terrils de Saint-Nicolas (10 eur)

    Envie de voir Simple Minds, les Red Hot Chili Peppers, Police, U2 et les Rolling Stones réunis sur la même scène ? On peut toujours rêver ! En attendant, ce sont des groupes de reprises de ces légendes du rock qui se produiront ce samedi à Saint-Nicolas, à l’occasion du Tribute Terril Festival. Waterfront, Arcadium, The Boh et October lanceront les festivités, avant que Bouldou et ses Sticky Fingers ne se chargent du bouquet final. Du sur-mesure pour le meilleur Mick Jagger du royaume. 

      > TempoColor, du 22 au 25/09 au Palais Opéra, sur la place des Carmes et dans la Cour Saint-Luc

    Pour lancer la dixième édition de TempoColor, les organisateurs de l’évènement ont fait appel à Ibrahim Maalouf (photo), le prince de la trompette à quarts de ton. Son concert aura lieu jeudi soir au Palais Opéra, le joli chapiteau dressé sur l’espace Bavière pendant les travaux de rénovation de l’ORW.  On appelle ça démarrer en trombe.

      > Attic Rock Festival, le 23/09 (20h) dans les caves de l’Abbaye de Stavelot (5 eur)

    Le grand jour approche pour la Maison des jeunes de Stavelot. En 2001, elle inaugurait l’Attic Rock Festival, un évènement destiné à mettre en valeur les talents du cru. Dix ans et autant de fort belles éditions plus tard, elle s’apprête à organiser le onzième volet de l’aventure, avec cette fois The Miss Universes, Pale Grey, Slash Maniacs et Sternobyl. Les amateurs de découvertes se frottent les mains.