- Page 6

  • Liège: Un programme de rêve pour les Fêtes de Wallonie

    Stromae2 (c) libre de droits.jpgA Liège, tous les prétextes sont bons pour faire la fête. Longtemps confinées à Namur, les Fêtes de Wallonie gagnent chaque année du terrain dans la cité ardente, qui est peu à peu devenue le deuxième centre névralgique des festivités.  Le programme riche et varié proposé ce week-end aura de quoi satisfaire les plus exigeants. Il ravira tout particulièrement les fans de musique live, qui se rendront en masse sur l’Esplanade St-Léonard et sur la place Saint-Lambert. Le Comité des Fêtes leur a en effet concocté deux bien jolies soirées.

    Les concerts du samedi débuteront dès 18h30 avec la prestation de The Mash. Déjà vus en première partie d’Indochine à Forest National, ces jeunes hutois viendront présenter un premier album à paraître prochainement.  On enchaînera ensuite avec Stereo Grand, Montevideo et Great Mountain Fire, trois formations qui séduiront les amateurs de mélodies pop-rock finement ciselées. L’excellent trio Puggy se produira ensuite en tête d’affiche, avant que les deux DJ de Mustang ne se charge de transformer St-Léonard en discothèque à ciel ouvert.

    La programmation du dimanche s’adressera à un public plus familial. Là aussi, on peut s’attendre à voir la grande foule se presser sur la place Saint-Lambert, notamment pour voir Stromae. L’an dernier, le chanteur avait laissé le public liégeois sur sa faim en se produisant accompagné de bandes préenregistrées et en ne proposant qu’une poignée de chanson. On peut compter sur lui pour rattraper le coup cette fois. Sarah Carlier et Claire Denamur constitueront les atouts-charme de la soirée, tandis que Marka viendra défendre son dernier album en date. Hommage au jazz et au swing, l’opus a été enregistré en région liégeoise et est sobrement baptisé « Made in Liège ». Un nom choisi par le chanteur Bruxellois pour affirmer son attachement à la cité ardente et son public. Qu’il se rassure, ce lien est tout à fait réciproque.

     > Deux soirées-concerts gratuites le 17/09 dès 18h30 sur l’Esplanade Saint-Léonard et le 18/09 dès 19h sur la place Saint-Lambert.

  • Le Bucolique clôture la saison des festivals

    bucolique ferrières festival,orfeo,puggyLa cloche a sonné, mais la récré n’est pas encore tout à fait terminée. Les étudiants ont beau être rentrés en classe, la saison des festivals connaîtra ce week-end un de ses derniers points d’orgue, avec le Bucolique Ferrières Festival. Pour sa sixième édition, l’évènement organisé au zoning de Werbomont par l’ASBL Bucolique a une nouvelle fois réuni ce qui se fait de mieux en Belgique francophone. Les festivités ont débuté hier après-midi, avec une première journée consacrée essentiellement aux musiques électroniques. Le coup d’envoi de la deuxième mi-temps sera donné ce samedi à 13h30. Outre Suarez et Puggy (photo), décidément omniprésents cet été dans les festivals francophones, l’affiche de la deuxième et dernière journée permettra notamment de voir à l’œuvre Fastlane Candies, Sinus George, Kiss And Drive, Bikinians et Orfeo. Ces derniers seront là pour dévoiler en primeur « Mundo Parano », un troisième album à paraître le mois prochain. Le Bucolique s’achèvera avec le DJ bruxellois Gaetano Fabri, qui aura pour mission de faire danser la plaine du festival au rythme de la musique des balkans. Une chose est sûre : l’été n’a pas encore dit son dernier mot. 

     > Bucolique Ferrières Festival, le 10/09 (13h30) au zoning de Werbomont. Préventes (16 euros au lieu de 20 euros sur place) à La Carotte (Liège), à la librairie du Bati (Ferrières) et sur www.sherpa.be

  • Nos bons plans à Liège : quatre concerts à ne pas manquer

    l'escalier,le tipi,la zoneLeaf House + Rainbow Arabia, le 12/09 (20h) à l’Escalier (6 eur)

    Le Collectif JauneOrange fait sa rentrée ! Pour son premier concert depuis le mois de mai, la clique bicolore a fait appel à Rainbow Arabia, un duo californien qui mixe sonorités électroniques et rythmes traditionnels africains. A voir. En lever de rideau, on pourra découvrir les jeunes liégeois de Leaf House, un projet bricolo-pop encore méconnu, mais extrêmement prometteur.

    Horse Antlers + The Kerbcrawlers, le 15/09 (20h) à l’Escalier (5 eur)

    Toujours à l’Escalier, mais du plus musclé. La soirée débutera avec Horse Antlers, quatre bruxellois pratiquant un blues-rock sauvage et audacieux. Place ensuite à The Kerbcrawlers (photo : Geoffroy Kaisin), des liégeois connus pour leurs prestations 100% rock n’ roll. Actuellement en studio pour enregistrer leur premier album, Sébastien, Geoffrey et Bert sortiront de leur tanière avec la ferme intention de réveiller les morts.

    Bonne Humeur Provisoire + Chantal Morte et Miss Lalla Morte + Digital Bal Musette, le 16/09 (20h) à La Zone (5 eur)

    Qu’on se le dise, la Zone fête ses vingt ans ! Histoire de célébrer cet évènement comme il se doit, les gestionnaires de la salle ont prévu une série de soirées-concerts plus emballantes les unes que les autres. Pour la première, on pourra se trémousser devant Bonne Humeur Provisoire et Chantal Morte, deux formations particulièrement ingénieuses. Les premiers bricolent leurs instruments eux-mêmes, tandis que les seconds utilisent tout ce qui leur passe sous la main pour donner naissance à des rythmes. Ils seront accompagnés par Miss Lalla Morte, une danseuse burlesque au charme envoûtant. Que demande le peuple ?

    Monkey + After Party, le 16/09 (21h) au Tipi (8 eur).

    Les amateurs de ska se frottent les mains. Avec Monkey, c’est une des meilleures formations du genre qui s’apprête à débarquer en cité ardente. Auteurs de quatre albums en quinze ans, ces californiens plutôt épicés se dégustent tout particulièrement sur scène, où leur bonne humeur et leur énergie font des ravages. Bonnes vibrations garanties.