- Page 5

  • La société liégeoise Heli & Co coordonnera les hélicos des prochains J.O. au Brésil

    1.JPGInstallée depuis deux ans sur le site de l’aéroport de Bierset, la société liégeoise « Heli & Co » coordonnera en 2016 les prises de vue des prochains Jeux Olympique à Rio. Une société qui est également présente lors des Grands Prix de F1 en Europe mais également sur d’autres grands événements sportifs et dans le cinéma.

    Le savoir-faire liégeois est de plus en plus prisé à travers le monde. Le succès grandissant de la société « Heli & Co » en est une nouvelle preuve. Déjà détentrice des prises de vue à travers l’Europe pour les Grands Prix de F1, cette société vient de décrocher le contrat pour les prochains J.O. qui se dérouleront en 2016 au Brésil. « Notre mission sera de coordonner sur place toutes les prises aériennes qui seront ensuite diffusées en direct sur les télévisions du monde entier », explique Sylviane Lefevre, la responsable commerciale. « Nous avions déjà effectué le même travail lors de la Coupe du Monde de football au Brésil l’année dernière. Et nous serons également présents à l’Euro 2016 de football en France. C’est un petit milieu assez fermé où nous avons fait nos preuves. Il est vrai que nous ne sommes pas nombreux sur le marché à proposer ce genre de service. »

    2.JPGLa flotte est composée de onze hélicoptères. Comme pour ses bureaux, « Heli & Co » dispose d’un grand hangar situé sur le site de Bierset pour entreposer ses machines. « Nous étions initialement basés à Spa. Mais le site est rapidement devenu trop petit. Notre arrivée à Bierset a eu un impact positif sur nos activités et sur son développement. Nous disposons ici des services d’un vrai aéroport international. Nous revendiquons clairement notre identité liégeoise. » C’est notamment « Heli & Co » qui a transporté les pilotes de l’écurie Williams-Martini lors de leur récente venue à l’héliport de Liège. « Nous prenons régulièrement en charge les pilotes de F1 qui disposent d’un jet privé à Bierset. Mais cette fois, nous avons été positivement surpris par le travail réalisé par Martini qui avait relooké notre appareil de fond en comble. » Dernièrement, c’est également cette société qui fut employée par l’équipe du film « Un homme à la hauteur » avec l’acteur français Jean Dujardin. Une belle « success story » made in Liège.

    photo sardegna.jpg

  • Le C.U. Festival va vous en mettre plein la ville

    Logo.jpgLe C.U. Festival est de retour. Réunissant plus de 30 évènements répartis sur une vingtaine de lieux et des disciplines aussi variées que la musique, le théâtre, la danse et les arts plastiques, ce rendez-vous qui a connu sa première édition l'an dernier est un évènement comme on les aime : éclectique, foisonnant et joyeusement surréaliste.

    Tout a commencé par une discussion entre amis. Alex Stevens, Mathieu Fonsny, Nicolas Berwart et sa compagne Cynthia Bellemare se sont lancé le défi d’organiser à Liège un festival inspiré des Nuits Secrètes de Maubeuge et de Pop Montréal, deux évènements qui investissent complètement les villes qui les hébergent en y proposant une multitude d’activités. Il ne s’agissait heureusement pas de novices en la matière. Les deux premiers sont en charge de la programmation du festival de Dour, le troisième est le Tour Manager de Girls in Hawaii et la dernière a été administratrice de Pop Montréal. Tous les quatre ont fondé l’ASBL Animacy et sont venus soumettre leur idée à la Ville.

    « Nous avons directement trouvé une oreille attentive », souligne Nicolas Berwart, qui a également été bassiste d’Eté 67. « Les autorités communales nous ont proposé de venir greffer notre projet sur Connexions Urbaines, un évènement organisé il y a trois ans mais laissé en friche par la suite. Là aussi, l’idée était de proposer à différents acteurs de la culture locale de mettre en place un festival commun en leur fournissant une aide logistique, un soutien financier et des outils de promotion. Les nombreuses réponses positives que nous avons reçues ont confirmé ce que nous pensions dès le départ : Liège compte tellement d’artistes et d’organismes culturels intéressants que nous n’avons eu que l’embarras du choix. La cité ardente n’a pas volé sa réputation de véritable bouillon de culture, c’est la ville idéale pour organiser ce genre d’évènement. »

    Concerts, lectures et même un DJ-set aquatique !

    Blondy Brownie1 (c) libre de droits.jpgA la fois riche et variée, la programmation de cette deuxième édition du festival illustre parfaitement la volonté des organisateurs de sortir des sentiers battus. Ce jeudi, une soirée d’ouverture aura lieu au Studio 22 du Cadran, tandis que le gros des activités se dérouleront de vendredi à dimanche. Parmi les nombreux évènements proposés, on pointera notamment le concert de Blondy Brownie à l’An Vert, celui de Mountain Bike à La Zone ou encore les prestations d’It It Anita et de La Jungle dans des lieux encore tenus secrets. On s’en voudrait aussi d’oublier la performance vidéo prévue samedi soir sur la Place Roture, la lecture de textes de Charles Bukowski à la Brasserie Curtius et surtout le DJ-set du classieux Douchka à la piscine d’Outremeuse, où le public sera invité à se déhancher directement dans l’eau en compagnie d’une équipe de natation synchronisée. Un happening complètement improbable pour un évènement qui n’a pas fini de nous surprendre.

    • Connexions Urbaines, du 10 au 13/09 dans toute la ville de Liège.
    • Des bracelets donnant accès à l’ensemble du parcours sont disponibles pour 15 euros à la Fnac et à la librairie La Carotte.
    • Infos et programme complet sur www.cufestival.be