spirit of 66 - Page 3

  • Le Spirit of 66 fait la part belle aux cover-bands

    Arcadium1 (c) libre de droits.jpgLes groupes de reprise ont la cote. A une époque où les tubes des années ’70 et ’80 ont atteint le statut de classiques, de nombreux musiciens se mettent en tête de revisiter le répertoire de leurs artistes favoris. Le Spirit of 66 de Verviers a bien compris l’intérêt du public pour ces cover-bands qui permettent de revivre de bons souvenirs l’espace d’une soirée. Dans les prochaines semaines, pas moins de 7 concerts du genre y seront programmés. On commencera en force avec Echoes, un groupe allemand qui reprend les standards de Pink Floyd. Déjà invité à Fiesta City par le patron du « Spirit » Francis Géron, les teutons se produiront mardi et mercredi dans la salle de la Place du Martyr. Jeudi et vendredi, place à High Voltage, qui avait déjà fait un tabac l’an dernier à pareille époque avec leur reprises survoltées d’AC/DC. Pour eux comme pour Echoes, on peut d’ailleurs s’attendre à des concerts légèrement différents d’un soir à l’autre. Ces musiciens confirmés ne sont pas du genre à sombrer dans la routine. 2012 débutera ensuite dans la même veine. Le 5 janvier, le premier concert de l’année au Spirit verra les liégeois d’Arcadium (photo) proposer leurs reprises des Red Hot Chili Peppers. Le vendredi et le samedi suivant, ce sera au tour de Brothers in Arms de nous replonger dans l’ambiance des concerts de Dire Straits. Qu'on se le dise : 2012 sera rock ‘n roll ou ne sera pas.

     > Echoes, les 27 et 28/12 : 15 euros
     > High Voltage, les 29 et 30/12 : 13 euros
     > Arcadium, le 05/01 : 10 euros
     > Brothers in Arms, le 06/01 : 13 euros

  • Concerts à Liège : notre sélection de la semaine

    Cascadeur1 (c) libre de droits.jpgCocorico ! De Machiavel à Yew en passant par Leaf House et Under Eleven, notre sélection de la semaine fait la part belle aux artistes belges. Elio Ier aurait-il ravivé notre chauvinisme ?

    > SAMEDI

    Avec ses 4 albums certifiés disques d’or et ses concerts complets à Forest National, Machiavel fait assurément partie des géants du rock belge. Six ans après leur dernier album studio, les auteurs de l’inoubliable « Fly » viennent de publier « Eleven », un nouvel opus qu’ils présenteront ce soir au Spirit of ‘66 (20 euros).

    > JEUDI

    Katari aime la diversité. Ce jeudi au Tipi, le collectif liégeois nous fera découvrir le rock tranchant de Kennedy’s Bridge, la pop enjouée de Withered Hand et l’électro hyper-soignée de The Night. Bref, une affiche intrigante et bigarrée comme on les aime (6 euros).

    > JEUDI

    Un bon cafard, ça s’entretient. Si vous craignez de voir votre mélancolie disparaître à la vue des décorations de Noël, on vous conseille de faire un tour au Cinéma Le Parc, où se produira le songwriter français Cascadeur (photo). Avec des mélodies belles à pleurer comme celle de son tube « Walker », il aura tôt fait de vous ôter toute envie de vous réjouir (18 euros en prévente).

    > VENDREDI

    Quoi de mieux qu’une affiche 100% liégeoise pour entamer le week-end ? Avec Leaf House et Under Eleven, l’Escalier nous proposera deux concerts fort différents, mais aussi intéressants l’un que l’autre. Les premiers s’inscrivent dans la tendance folk-rock de groupes comme Grizzly Bear et Caribou, tandis qu’Under Eleven est le projet trip-hop d’Arnaud Arseni, un touche-à-tout qui a également publié un roman en 2008. Le talent ne connait pas de frontières (5 euros).

    > VENDREDI

    Le plus irlandais de tous les groupes liégeois, à moins que ce ne soit le contraire. Avec Yew au programme, le public du Foyer culturel de Sprimont est assuré de passer un excellent moment, surtout s’il apprécie les ambiances de Saint-Patrick et les refrains pleins d’emphase. Esprits grincheux, s’abstenir (8 euros en prévente).

  • Concerts dans la Province : notre sélection

    Fusty Delights1 (c) Sebastien Cuvelier.JPGPourquoi rester chez soi quand on peut voir de bons concerts ? Cette semaine encore, La Meuse (04) vous a sélectionné la crème de la crème. Laissez-vous séduire !

    > SAMEDI

    C’est un de nos coups de cœur du moment. Composé de cinq musiciens liégeois, l’Orchestre du vent propose un folk-rock inspiré et des textes joliment travaillés. Le groupe tourne actuellement sans relâche pour défendre son premier album. Prochaine étape samedi soir à l’An Vert, dont la programmation ne cesse de nous épater (€ 6).

    > SAMEDI

    Quand on a joué au Live Aid à Wembley, on mérite la reconnaissance éternelle. L’anglais Nik Kershaw n’a plus fait parler de lui depuis des lustres, mais il demeure à jamais une icône des années ’80. L’auteur des tubes « I Won't Let The Sun Go Down On Me » et « Wouldn't It Be Good » sera samedi soir au Spirit of ‘66 de Verviers, pour le plus grand bonheur de ses (anciens) fans (€ 28).

     > JEUDI

    Considéré comme un des meilleurs pianistes du pays, le bruxellois Ivan Paduart débarque cette semaine au cinéma Le Parc, accompagné de Nicolas Thys (contrebasse) et Dré Pallemaerts (batterie). Quant trois musiciens sensibles et doués se rencontrent, le résultat ne peut qu’être brillant (€ 18 en prévente).

    > VENDREDI

    Les enragés du rock français sont de retour. Au printemps dernier, Deportivo publiait « Ivres et débutants » un troisième album qui a quelque peu déstabilisé les fans. Sous la houlette de Gaëtan Roussel, le trio s’y ouvrait à de nouvelles sonorités, gagnant en profondeur ce qu’il perdait en spontanéité. Jérôme Coudane et les siens arrivent au Centre culturel de Seraing, bien décidés à montrer qu’ils demeurent un excellent groupe de scène (€ 14 en prévente).

     > VENDREDI

    Fusty Delights (photo : Sebastien Cuvelier) et El National Quarterback, ou deux des plus belles promesses de la scène musicale liégeoise. Les premiers proposent une électro-pop à la fois rêveuse et dansante, tandis que les seconds font dans le pop-rock direct et sans fioritures. Heureusement, les fidèles de La M’anu’Factur rock ne sont pas du genre à porter des œillères. A 20h à la salle Henrifontaine de Bertrée (€ 6).