La Meuse 04 - Page 7

  • Nos bons plans du week-end

    TOP.pngDurant tout cet été, afin de redémarrer ensemble la vie culturelle liégeoise, nous vous proposerons chaque samedi dans votre journal La Meuse Liège nos « Bons plans du week-end ». Quelques idées de sorties pour toute la famille en région liégeoise. Des activités variées et éclectiques à savourer en toute sécurité. Nous vous souhaitons un bon week-end et bel été à toutes et à tous !

    1. Liège : Place aux artistes

    Samedi: centre-ville

    Chaque samedi en juillet et en août, quatre grandes places du centre-ville de Liège seront en fête. L’Esplanade Des Guillemins, le Kiosque du Parc d'Avroy, la Place du Vingt-Août et la Place de l'yser vous proposent de découvrir musiciens, comédiens, danseurs, artistes de cirques, plasticiens, ou encore poètes qui feront de ces places leurs scènes éphémères. Des spectacles pour tous et gratuits à découvrir samedi partir de 11h30.

    2. Liège : Ouverture de l’expo Moto

    Samedi et dimanche: Musée de la Vie Wallonne

    Ce week-end s’ouvre une toute nouvelle exposition au Musée de la Vie Wallonne à Liège. « Moto », c’est son nom, vous fera découvrir les pionniers de la discipline et ses premiers champions. Vous y découvrirez également la naissance de la génération « biker » et des motos de légende. Réservation en ligne obligatoire via le site www.provincedeliege.be.

    3. Liège : Ciné plein air

    Samedi: Cinéma Sauvenière

    La saison du cinéma en plein air reprend à la brasserie du cinéma Sauvenière à Liège. Au programme ce samedi soir dès 22h30 et la tombée de la nuit, le film de 2018 intitulé « Les Invisibles » de Louis-Julien Petit. L’entrée est gratuite. Notre conseil : arrivez tôt.

    4. Liège : Place aux livres

    Samedi: Place Saint-Étienne

    Place aux livres, c’est chaque 1er et 3e samedi du mois sur la place Saint-Étienne à Liège. Située à l’arrière des Galeries Saint-Lambert, cette place piétonne s'anime par la présence de 16 de bouquinistes. Ils vous proposent leurs livres et BD d'occasion, de 10 à 18h. L’occasion de découvrir des centaines d’ouvrages à petits prix. Accès gratuit.

    5. Liège : Musées Gratuits

    Dimanche: Centre-ville

    Tous les premiers dimanches du mois, de nombreux musées du centre-ville de Liège vous ouvrent leurs portes gratuitement durant toute la journée. De la Cité Miroir, en passant par La Boverie, l’Aquarium Museum, ou encore le Grand Curtius, voilà une occasion à ne pas manquer durant cet été. VINCENT ARENA

  • Kinepolis: nous avons testé pour vous le retour au cinéma

    C’est sur un parking pratiquement vide et sans circulation que nous arrivons comme indiqué sur le site du Kinepolis de Rocourt, 30 minutes avant le début de la séance. Le tapis rouge a été déballé pour l’occasion en haut des marches.

     

     

    Dès la porte d’entrée, un steward vérifie votre réservation préalable et obligatoire en ligne sur le site internet. À peine dans le hall, un distributeur automatique vous propose de vous désinfecter les mains. Le ton est donné.

     

     

    Si le masque n’est pas obligatoire pour les clients, tous les membres du personnel le portent fièrement. Un marquage au sol et une signalétique claire vous indiquent quelle ligne emprunter. Une fois au guichet de contrôle, vous devez scanner vous-même votre ticket. Soit via votre smartphone, soit sur une feuille imprimée au préalable par vos soins. Si vous avez réservé des boissons ou de quoi grignoter en salle, un signal sonore retentit. Vous êtes alors dirigés vers un nouveau comptoir.

     

    C’est là, toujours via votre réservation, que vous retirez votre commande. Aucun achat n’est autorisé sur place. Ni ticket, ni boisson. Tout doit se faire en amont via le site internet avec un code de réservation. Un choix limité vous est proposé avec six menus au choix (boissons, nachos et pop-corn).

    Les deux foyers menant aux salles ont été épurés. Tout le mobilier a été retiré. Dans les deux couloirs, des stewards uniquement préposés à la désinfection des lieux, arpentent les allées équipées de leur matériel anti-Covid. Une fois en salle, la règle des deux sièges laissés vides entre chaque groupe est appliquée. Il en va de même pour les rangées devant et derrière votre siège qui sont également inoccupées. En salle, il est demandé de ne pas parler et de respecter les consignes.

     

     

    Quant aux toilettes, la règle de distanciation de 1,50 m est strictement appliquée.

    Une fois votre séance terminée, vous empruntez le chemin de la sortie. Un chemin unique où vous ne croisez pas les clients qui entrent au cinéma. Une seule entrée pour une seule sortie avec un sens giratoire.

    Une reprise en douceur

    À l’heure de cette première séance, il régnait une atmosphère paisible et détendue. Peu de monde avait fait le déplacement pour cette reprise en douceur. Nous étions bien loin de la cohue et des longues files d’attente rencontrées lors de l’ouverture des fast-foods. En début d’après-midi, nous avons surtout croisé des familles accompagnées d’enfants en bas âge. Quelques clients portaient même le masque.

    Bref, un retour agréable et tout en douceur dans un cadre sécurisé et encadré. Reste maintenant à savoir ce qu’il en sera aux heures de pointe dans les prochains jours.

     

    Les Covid Busters ont pour mission de tout désinfecter.
    Les Covid Busters ont pour mission de tout désinfecter. - TVA

    VINCENT ARENA

    «Conserver le côté convivial»

    « Tout a été mis en œuvre afin de conserver le côté convivial et sans stress d’une sortie cinéma », assure Mohamed Chfalmi, le directeur du Kinepolis de Liège. « Tout en assurant la sécurité de tous, venir au cinéma doit rester un plaisir. » Une sortie où les contacts sont limités. « Avec ces restrictions, la capacité de nos salles a été divisée par quatre. Cette première phase de redémarrage a été mise en place sur base des recommandations du SPF Santé. Des mesures qui sont d’application jusqu’à nouvel ordre. Mais nous nous adapterons avec le temps en fonction de l’évolution de la situation. »

    Les Covid Busters ont pour mission de tout désinfecter.

    La bonne nouvelle étant qu’aucun poste n’a été supprimé. « Mieux, nous avons même créé de nouvelles fonctions. Comme ces Covid Busters dont l’unique mission est de désinfecter toutes les surfaces de contact potentiel. » La programmation devrait également évoluer. « Nous proposons une sélection de nouveaux et d’anciens films avant le confinement. Dès le 8 juillet, nous reprendrons nos séances en 4DX avec un cycle spécial Harry Potter. Quant à nos événements, si le protocole de 200 personnes maximum est respecté, nous pourrons bientôt accueillir des visites d’équipes de films.

    Par contre, il faudra attendre la prochaine phase pour reprendre nos Ladies, Séniors, Opéras et autres anniversaires. On espère pour septembre. » V.A.

  • Sorties: tout repart, sauf les discothèques et le clubbing !

    Totalement à l’arrêt depuis le 13 mars dernier, les discothèques, le monde de la nuit et tous ses acteurs affrontent une crise unique en son genre. DJ’s, serveurs, portiers, personnels de bar et autres gérants de discothèque n’entrevoient aucune issue et attendaient impatiemment l’annonce du CNS. Si un espoir demeurait envisagé ces derniers jours, ce dernier a fermé la porte à toute activité avant septembre prochain.

    JM.jpg« Ai-je encore le droit de réagir ? », s’interroge Jean-Marc Rodolfs. A la tête de deux discothèques bien connues des Liégeois depuis près de 38 ans, il gère les activités de l’Alhambra Club et du Barocco. « Ma première réaction est un dégoût total. Nous n’avons aucun autre choix que celui d’obtempérer. Notre secteur est non seulement oublié des autorités mais également totalement méconnu de nos dirigeants. Ce que je déplore surtout, c’est le flou artistique qui règne quand notre secteur est évoqué. Hormis la date butoir du 31 août, aucune autre date et aucun plan de relance ne sont envisagés. Même quand notre première ministre évoque le fait de nous aider lors de son allocution, aucune mesure claire n’est énoncée. »

    Au centre de l’actualité et du discours politique de ces derniers jours, les rassemblements spontanés et non autorisés comme celui de la place Flagey à Ixelles ont également retenu l’attention des professionnels du métier. « Des actions de ce type ont certainement influencé négativement l’avis des experts. Pour ma part, j’estime qu’il serait plus opportun et judicieux de les accepter dans un cadre professionnel et sécurisé. Quand on voit la tolérance accordée à d’autres secteurs comme les parcs de loisirs ou les centres de wellness, il y a de quoi se poser des questions. » Au même titre que le secteur de l’événementiel, les discothèques réclament un plan de travail et des dates pour travailler sur une éventuelle reprise. « Le quotidien et l’agenda d’une discothèque ne se gèrent pas en une semaine. Nous avons besoin d’un projet clair et précis de reprise afin de travailler sur notre plan de redémarrage. »

    Clubbing en plein air: «On va s’adapter»

    BB.jpgTony Vermiglio organise depuis plusieurs années divers événements clubbing itinérants comme la Beach Box et le festival électronique United Holi Colorz qui rassemblent des milliers de fêtards en plein air à Coronmeuse. Le CNS ayant autorisé pour cet été les événements culturels en plein air à raison d’un nombre limité de participants, mais de manière statique, il travaille sur la reprise. « On se dirige vers une édition de la Beach Box adaptée aux nouvelles mesures pour le mois d’août. Nous allons travailler sur la base du dernier texte de loi du CNS afin de nous adapter aux mesures de sécurité. Nous étudions la possibilité d’un concept extérieur, sans piste de danse, en format terrasse avec des espaces privatifs afin de respecter les distanciations sociales. Et surtout, limiter notre capacité d’accueil. » VINCENT ARENA